Et les joueurs les plus chers évoluant en Europe sont...

Par Alexis Pereira
6 min.
Lionel Andrés Messi Cuccittini @Maxppp

L’Observatoire du football vient de publier son traditionnel classement des joueurs les plus chers du monde. Décryptage.

C'est désormais une habitude : à chaque début de mercato estival, l’Observatoire du football du Centre International d'Etude du Sport (CIES), affilié à l'Université de Neuchâtel en Suisse, publie son rapport annuel. Un document très riche dans lequel on trouve notamment un classement des joueurs les plus chers de la planète football, établi selon différents paramètres et diverses estimations que Raffaele Poli, contacté par nos soins, a bien voulu nous expliquer. «Nous avons travaillé sur les transferts payants intervenus dans les clubs des cinq grands championnats depuis 2009. Nous avons une base de 1500 joueurs pour lesquels nous avons pu récupérer les informations nécessaires et le montant de leur transfert. À partir de cela, nous avons pu mettre sur pied un modèle, avec des coefficients en fonction de différents paramètres, qui, appliqué aux joueurs actuels, donne une indication assez précise du montant que des clubs seraient potentiellement disposés à payer pour eux», a-t-il expliqué avant de poursuivre.

La suite après cette publicité

«Parmi ces paramètres, il y a l'âge du joueur, la durée de son contrat, le poste, les performances individuelles grâce à des indicateurs statistiques de performances en fonction de leur poste, les résultats du club, les résultats de la sélection nationale s'il est international, le passé du joueur pour analyser sa constance et réaliser une projection», a-t-il indiqué. Comme l'an passé, c’est Lionel Messi qui, d'après ces indicateurs, arrive en tête. La valeur marchande du génie du FC Barcelone a néanmoins baissé. Elle serait située entre 200,2 et 232,6 M€ (entre 217,4 et 252,6 M€ l'an passé). La star de l'équipe d'Argentine devance Cristiano Ronaldo. Recruter le FIFA Ballon d'Or 2013 au Real Madrid coûterait, d’après cette étude, entre 105,7 et 122,9 M€. Une estimation en hausse (entre 102,2 et 118,7 M€ en 2013). Luis Suarez, auteur d'une saison exceptionnelle avec Liverpool, complète le podium. Le prix de son transfert est compris entre 98,5 et 114,5 M€. L’ancien Lillois Eden Hazard est, comme en 2013, au pied du podium. Après son deuxième exercice à Chelsea, sa valeur oscillerait entre 75,9 et 88,3 M€. Une extraordinaire progression pour le Belge, estimé entre 55,5 et 64,5 M€ l'an passé !

À lire Bordeaux : Albert Riera aurait giflé un joueur de l’ASSE

Paul Pogba et James Rodriguez, valeurs d'avenir

Le premier représentant de Ligue 1, Edinson Cavani, 3e en 2013, occupe cette année la neuvième position. Sa cote a légèrement baissé (entre 48 et 55,8 M€, entre 58,3 et 67,8 M€ l'an dernier). Le Monégasque James Rodriguez (25e, entre 34,2 et 39,8 M€) et le Parisien Lucas (37e, entre 30,6 et 35,6 M€) complètent le trio de tête du championnat de France. «James Rodriguez a été payé 45 M€ en 2013. Il a été, pour moi, clairement surpayé. Il a fait une saison extraordinaire. Il figure parmi les meilleurs d'Europe chez les milieux offensifs. En France, il est le meilleur. Il a été payé plus cher que ce que l'on aurait pu croire. Mais James Rodriguez est encore très jeune. Sa valeur n'est pas si éloignée de la valeur d'achat. S'il réalise une deuxième saison aussi bonne avec Monaco, il l'atteindra sans doute. Je comprends pourquoi Monaco a accepté de le surpayer, comme le PSG avec Lucas d'ailleurs, car ils ont une marge de progression étant donné leur âge. Ils peuvent se rapprocher de leur valeur d'achat», a expliqué le responsable du l'Observatoire du Football.

La suite après cette publicité

Côté tricolore, Paul Pogba est le premier représentant. Le milieu de terrain de la Juventus Turin et des Bleus pointe au 6e rang. Sa valeur est comprise entre 60,6 et 70,4 M€. Le Golden Boy 2013 confirme son ascension fulgurante. «Paul Pogba, depuis deux saisons, est un pilier de son club. Il est dans un grand club, la Juventus, qui a encore gagné le championnat, qui a battu le record de points en Serie A cette saison. Il est titulaire, il joue presque tous les matches. Il est devenu un cadre de l'équipe de France. Le tout à seulement 21 ans. C'est le caractère exceptionnel du joueur qui explique sa cote. À son âge, il y a très peu de joueurs qui ont ce niveau-là de performance à son poste. Il a su confirmer ses dispositions vues l'année passée, confirmant son potentiel. Il n'a que plus que deux ans de contrat, donc, s'il ne se met pas d'accord avec la Juventus pour prolonger, sa valeur sera moindre dans un an», a-t-il expliqué. Olivier Giroud, attaquant d'Arsenal et de l'équipe de France, est lui 48e (entre 28,1 et 32,7 M€).

Une faible influence pour le fair-play financier ?

Ils sont les deux seuls Français du Top 60, comme l'étaient Karim Benzema et Franck Ribéry en 2013. «Ribéry a fait une saison moins étincelante qu'en 2012/13. Le Bayern a dominé la Bundesliga, mais n'a pas réalisé les mêmes performances en Europe. Il n'est plus tout jeune. Nous l'estimons à 24,5 M€ environ. Il a toujours une certaine valeur. Il a encore trois ans de contrat. C'est évidemment un joueur exceptionnel, personne ne remet cela en question. Cependant, ses blessures et ses performances en demi-teinte cette saison l'ont clairement pénalisé. Il n'a fait que 22 matches, dont seulement 18 comme titulaires. À son âge, il peut garder une cote intacte s'il réalise de grandes saisons, mais elle n'augmentera plus. Pour Benzema, c'est différent. C'est un joueur que nous estimons à 20,7 M€ après son excellente saison. Mais s'il ne prolonge pas, il sera libre en 2015. Sur le marché, c'est l'un des critères essentiels», a commenté M. Poli.

La suite après cette publicité

Le fair-play financier peut-il changer les habitudes des acteurs de ce marché ? Rien n'est moins sûr à en croire le chercheur. «Le cas David Luiz m'a frappé. Le prix me semble exagéré. Avec un peu plus de savoir-faire, le PSG aurait pu l'avoir pour moins cher. C'est assez étonnant. Il faut voir comment va se dérouler la suite du marché parisien et notamment s'il va se séparer de joueurs qui ont une certaine cote comme Edison Cavani. Monaco a, de son côté, déclaré qu'il allait faire attention aux règles du faire play-financier. Mais en Angleterre, le nouveau contrat télé va donner environ 50 M€ de plus par année aux plus grands clubs. Du coup, je m'attends à de grosses dépenses en Angleterre. Mis à part Manchester City, les autres grands clubs n'ont pas été inquiétés par l'UEFA», a-t-il conclu. On peut donc s'attendre à toujours voir de gros chiffres dans ce classement en 2015 !

Top 10 des plus fortes valeurs marchandes :

    1. Lionel Messi (ARG/FC Barcelone) : entre 200,2 et 232,6 M€
    1. Cristiano Ronaldo (POR/Real Madrid) : entre 105,7 et 122,9 M€
    1. Luis Suarez (URU/Liverpool) : entre 98,5 et 114,5 M€
    1. Eden Hazard (BEL/Chelsea) : entre 75,9 et 88,3 M€
    1. Neymar (BRÉ/FC Barcelone) : entre 62,8 et 73 M€
    1. Paul Pogba (FRA/Juventus Turin) : entre 60,6 et 70,4 M€
    1. Gareth Bale (GAL/Real Madrid) : entre 58,4 et 67,8 M€
    1. Mesut Özil (ALL/Arsenal) : entre 49,2 et 57,2 M€
    1. Edinson Cavani (URU/Paris SG) : entre 48 et 55,8 M€
    1. Mario Götze (ALL/Bayern Munich) : entre 47 et 54,6 M€
La suite après cette publicité

Dans le même thème :

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité