Info FM : deux Brésiliens soufflés à la L1 par le trio Benfica/Porto/Sporting ?

Par Matthieu Margueritte
2 min.
Leixões @Maxppp

Les clubs français sont souvent frileux lorsqu'il s'agit de recruter de jeunes inconnus. C'est d'ailleurs le cas au Portugal où nos représentants se font régulièrement devancés par les cadors de la Liga Sagres. Et c'est bien parti pour durer.

Si la Liga Sagres nous a offert des joueurs de renom tels que Lisandro Lopez et Lucho Gonzalez, les clubs de Ligue 1 préfèrent souvent aller faire leurs emplettes chez les grosses cylindrées portugaises et n'osent pas trop tenter des paris avec des inconnus. Du coup, dans la majeure partie des cas, nos représentants se voient obligés de sortir un gros chèque. Et cet été encore, il y a des chances pour que ce genre de scénario se reproduise.

La suite après cette publicité

Selon nos informations le Big Three lusitanien Porto/Benfica/Sporting aurait en effet des vues sur le duo Luis Alberto-Cauê Cecilio. Un duo possédant des admirateurs en Ligue 1 (VA, Brest, Lorient entre autres). Le premier est un milieu défensif évoluant du côté du Nacional Madeira. Costaud et efficace dans le jeu aérien, ce relayeur âgé de 27 ans, avait déclaré qu'une expérience en France ne lui déplairait pas. Car le moins que l'on puisse dire c'est qu'il serait plus qu'abordable. Lié au Nacional jusqu'en 2012, le Brésilien (photo) dispose d'un bon de sortie compris entre 700 000€ et 800 000€. Une indemnité de transfert peu élevée couplée avec un salaire mensuel de 20 000€ font donc de lui une cible largement accessible.

À lire La Juventus cible un nouvel international brésilien

Et que dire de Cauê Cecilio. Certes, ce Brésilien évolue à Leixões en deuxième division, mais à 21 ans il a lui aussi tapé dans l'œil des ténors de Liga Sagres. Milieu de terrain assez costaud (1,84m, 77 kg), le natif de Ribeirão Pires se distingue également par une faculté à se projeter vers l'avant. Lié à l'Académica Coimbra jusqu'en 2013, l'ancien pensionnaire de Santo André (2e div. Brésilienne) serait disponible contre un chèque compris entre 300 000€ et 400 000€. Si l'intérêt hexagonal se confirme, il va falloir faire vite.

La suite après cette publicité

Dans le même thème :

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité