AS Roma : l'adaptation express de Tammy Abraham

Débarqué en grandes pompes à l'AS Roma en provenance de Chelsea pour 40 M€ lors du dernier mercato estival, Tammy Abraham a réalisé des débuts convaincants avec le club de la Louve. De quoi effacer les quelques doutes émis à son égard ces dernières semaines pour un joueur ayant eu le courage de quitter l'Angleterre.

Tammy Abraham tout sourire avec l'AS Roma
Tammy Abraham tout sourire avec l'AS Roma ©Maxppp
La suite après cette publicité

Prendre son envol n'est jamais facile pour qui que ce soit, d'autant plus quand vous quittez un nid qui est le votre depuis l'âge de 8 ans. Oui, Tammy Abraham aurait pu se brûler les ailes en quittant Chelsea pour rejoindre l'AS Roma, cet été, en échange d'un chèque de 40 M€. Mais bien au contraire, l'attaquant anglais de 22 ans a parfaitement réussi son décollage depuis Londres pour mieux briller du côté de la città eterna (la ville Éternelle), justifiant l'investissement colossal du club de la capitale italienne.

Un choix payant

Barré par la concurrence à Chelsea, avec Timo Werner mais surtout l'arrivée de Romelu Lukaku en provenance de l'Inter Milan, Tammy Abraham n'a pas opté pour la solution de facilité. «Il aurait été facile pour moi de trouver un autre club en Angleterre. Au lieu de cela, je voulais voler. J'aime le football, j'aime gagner. Personne ne sait ce que l'avenir nous réserve, mais le présent est clair. C'est la Roma et je veux tout donner», déclarait-il récemment, pour justifier le choix de rejoindre l'Italie et sa Serie A à la réputation bien différente que celle dont joui la Premier League sur la planète football.

Mais voilà, ce nouveau championnat, ce nouveau pays et cette nouvelle culture sont loin d'avoir fait peur au principal concerné, qui a rapidement conquis le cœur des tifosi du club de la Louve. Il faut dire que sa première prestation sous ses nouvelles couleurs, le 22 août dernier contre la Fiorentina (3-1), a donné le ton : la barre transversale l'a privé de magnifier ses 2 passes décisives contre la Viola pour transformer cette journée en rêve éveillé.

Une influence majeure

Pourtant, certains ont émis quelques doutes au regard à son égard, à commencer par son nouvel entraîneur, José Mourinho, qu'il n'avait jamais eu sous ses ordres lors de ses passages sur le banc des Blues. «Il y a toujours un petit doute pour un joueur qui est né et a grandi en Angleterre. Ils ne quittent pas tellement Londres et ce n’est pas facile de s’adapter. Mais mon doute est déjà passé. Tammy est déjà parfaitement intégré à l’équipe et à Rome», confiait le Special One il y a peu au sujet de son attaquant qui a déjà fait oublier Edin Dzeko du côté du Stadio Olimpico.

Veretout, Abraham et Mkhitaryan célèbrent un but de l'Arménien contre la Fiorentina

Le Portugais était pourtant l'un des grands artisans à sa venue. «J'ai parlé à José. Il avait un objectif. Je pouvais voir où il voulait que la Roma aille, et je voulais faire partie du processus. Il m'a vraiment fait confiance et a eu un grand impact sur le fait que je choisisse la Roma», a confié Abraham ces dernières heures en conférence de presse. « J'ai décroché le téléphone et Mourinho m'a dit : "tu veux profiter du soleil ou rester sous la pluie ?" J'ai tellement appris tactiquement, autant que sur l'ensemble de toute ma vie. Vous devez apprendre des différents entraineurs mais en ce moment, j'apprends beaucoup», reconnaît-il.

Les doutes de Mourinho ont rapidement été levés. Si les Romains réalisent un très bon début de saison (une place de 4ème de Serie A, 8 victoires en 10 matches au total), l'influence de Tammy Abraham n'y est pas étrangère (4 buts et 3 passes décisives en 10 matchs toutes compétitions confondues). L'international anglais (6 capes, 1 but) a rapidement su s'adapter au style de jeu du technicien portugais, mais aussi à ses partenaires (Pellegrini, Mkhitaryan et Zaniolo notamment), avec qui il a déjà développé une certaine complicité importante sur le rectangle vert. Sans oublier que son jeu aérien pose toujours autant de problèmes aux défenseurs adverses.

Abraham de retour avec les Three Lions

Les performances du buteur également passé par Aston Villa ou encore Swansea ne sont d'ailleurs pas passées inaperçues aux yeux du sélectionneur de l'Angleterre, Gareth Southgate. Elles lui ont même ouvert de nouveau les portes des Three Lions, avec qui il a effectué son grand retour après le forfait de Reece James pour la trêve internationale du mois d'octobre, pour affronter Andorre, le 9 octobre, et la Hongrie trois jours plus tard dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Une véritable satisfaction pour l'Anglais, dont la dernière convocation remontait à novembre 2020.

José Mourinho avait d'ailleurs taquiné Gareth Southgate à ce sujet il y a peu : «j'essaye de créer un monstre pour Southgate. S'il ne le regarde pas avec attention et ne l'appelle pas en équipe nationale, je suggérerais à Tammy de changer de pays.» Les efforts du Mou et de Tammy Abraham surtout ont donc bel et bien fonctionné. À l'image d'un Romelu Lukaku, le natif de Londres espère revenir au bercail dans plusieurs années avec le statut d'un attaquant confirmé et de renommée internationale.

Plus d'infos

Commentaires