LOSC, Coronavirus : Gérard Lopez contre-attaque

Face à la propagation du coronavirus en France et en Europe, les championnats européens majeurs sont tous suspendus. Mais le président des Dogues ne désespère pas d'achever la saison en cours. L'intéressé révèle son plan de bataille.

Gérard Lopez veut absolument que la saison de Ligue 1 s'achève
Gérard Lopez veut absolument que la saison de Ligue 1 s'achève ©Maxppp

L'épidémie du coronavirus oblige le microcosme du football à s'adapter. Résultat, plusieurs pays européens ont décidé de suspendre leurs championnats. Des mesures inédites qui s'expliquent par la propagation rapide du virus. En France, la Ligue 1 et la Ligue 2 sont ainsi suspendues jusqu'à nouvel ordre. Vendredi soir, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas, avait proposé une saison blanche s'il n'était finalement pas possible de reprendre la compétition.

La suite après cette publicité

Une proposition qui a provoqué le courroux de la président de la LFP Nathalie Boy de la Tour, mais aussi de plusieurs acteurs du football français. Interrogé dans les colonnes de l'Equipe, le président du LOSC Gérard Lopez, dévoile sa vision des choses. L'homme fort du club nordiste estime d'abord qu'un report de l'Euro 2020 serait nécessaire, et que se débarrasser des coupes d'Europe permettrait un épilogue plus serein des championnats. Mais selon le principal protagoniste, arriver à une saison blanche ne constituerait pas une solution viable pour les différents acteurs.

Gérard Lopez prêt à faire un marathon en juin pour terminer la saison

Lopez le martèle, la saison de Ligue 1 doit s’achever, et les strapontins pour l’Europe validés sur le terrain. « Ma position, c’est que dans un premier temps, les places en Championnat se gagnent sur le terrain. On a un problème de date butoir qui est le 30 juin à cause des fins de contrat et des assurances. Rien qu’en France, ça doit dépasser les 120-130 joueurs. Cette date butoir, c’est la seule réalité qu’on a aujourd’hui. On ne sait pas quand on va atteindre le pic, quand ça va s’inverser, mais si on travaille à partir de cette date-là, qu’on se dit que dans le pire des cas, l’Euro n’a pas lieu et les Coupes d’Europe sont annulées, il ne nous reste plus que les Championnats, » décrypte ainsi le président lillois. L’intéressé estime donc que l’UEFA doit donc composer en décalant l’Euro, mais aussi en annulant les coupes d’Europe, pour laisser les différents championnats se terminer. Et si l’instance européenne cédait, Gérard Lopez serait prêt à jouer jusqu’à fin juin, et ce, sur un rythme plutôt effréné.

« S’il nous reste un mois - on va prendre du 1er juin au 30 juin - eh bien, pour le LOSC, c’est sur le terrain que je veux gagner ma place et je suis prêt à jouer 10 journées en 30 jours, sans problème. Et je sais que j’aurai des cartons, des joueurs suspendus, des blessés, mais tous les autres auront pareil et l’équité sportive sera garantie puisque tout le monde aura à domicile et à l’extérieur les mêmes matches, » estime ainsi Lopez. Dans tous les cas, le président de l’actuel quatrième du championnat, ne veut pas entendre parler d’une saison blanche, et encore moins d’une saison qui s’achèverait à la 28ème journée en prenant compte du classement actuel. Reste à savoir désormais si l’UEFA souhaite privilégier les compétitions nationales au détriment des continentales. Premiers éléments de réponse mardi prochain, après une réunion qui s’annonce mouvementée...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires