Coupe d'Afrique des Nations 2021 : le Cameroun, pays hôte, éliminé aux tirs au but par l'Egypte !

Le Sénégal connaît son adversaire pour la finale de la 33e édition de la CAN : après 120 minutes (0-0) et une séance de tirs au but, l'Egypte s'impose dans cette deuxième demi-finale face au pays organisateur de la compétition, le Cameroun (3 t.a.b à 1).

Le gardien du Cameroun André Onana
Le gardien du Cameroun André Onana ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le Cameroun affrontait l'Egypte pour la deuxième demi-finale de sa Coupe d'Afrique des Nations 2021, avec l'objectif de rejoindre le Sénégal en finale. Les Lions Indomptables avaient l'avantage du terrain et des supporters pour battre les Pharaons, désireux de prendre leur revanche sur la finale de l'édition 2017 au Gabon, remportée par le Cameroun (1-2). Concernant les deux onzes titulaires, les deux facteurs X des deux nations Mohamed Salah et Vincent Aboubakar, toujours meilleur buteur de la compétition, étaient titulaires. Malgré ses pépins physiques, Gabaski était présent dans les cages égyptiennes pour tenter de mettre en échec les coéquipiers du Lyonnais Karl Toko Ekambi.

Sous les yeux des deux présidents Samuel Eto'o (Fédération Camerounaise) et Gianni Infantino (FIFA), les deux formations entraient d'abord dans un round d'observation avant que Mohamed Salah ne lance la première offensive de la rencontre. L'attaquant de Liverpool, servi grâce au bon jeu dos au but d'Omar Marmoush, voyait son enroulé passer proche de la lucarne d'André Onana sans l'inquiéter (9e). Derrière, Michael Ngadeu manquait de surprendre la défense égyptienne sur corner, mais sa tête trouvait l'arête de Gabaski (18e). À l'entame du dernier quart d'heure, Karl Toko Ekambi ratait sa reprise à l'entrée de la surface de but, rendant le ballon au portier adverse (32e). Une première période pauvre en occasions, mais ces dernières étaient assez dangereuses pour espérer une ouverture du score.

Troisième prolongation pour l'Egypte

Au retour des vestiaires, on sentait des Pharaons plus intéressants offensivement mais encore trop justes pour déranger la bonne défense des Lions. Après une passe en retrait hasardeuse de Martin Hongla, Salah était lancé seul face au but mais Onana sortait bien dans ses pieds pour effacer l'inquiétude des siens (56e). Au fil de cette seconde période, l'arbitre devait mettre la main à la poche pour sanctionner les interventions retardées d'Elneny et Oum Gouet (62e). Ce dernier n'était pas loin d'inscrire le but de la compétition en reprenant un ballon à 35 mètres, qui trouvait le poteau d'un Gabaski atteint physiquement mais toujours aux aguets (70e). L'attaquant de l'OL Toko Ekambi avait l'occasion de tromper le gardien des Pharaons d'une déviation de la tête au premier poteau sur coup-franc, mais là aussi, Gabaski était vigilant (68e).

Les hommes de Toni se contentaient de faire circuler le ballon et tentaient de passer dans le dos de la défense adverse, sans succès. Le gros temps fort du deuxième acte venait de Carlos Queiroz, exclu du banc en fin de rencontre par l'arbitre après moult contestations (90e). Après le temps réglementaire, Pharaons et Lions devaient disputer la prolongation pour se départager. Malgré deux gros frissons dans les deux surfaces (104e et 118e pour l'Egypte, 105e+1 pour le Cameroun), cette demi-finale se jouait aux tirs au but. Et l'Egypte pouvait remercier son gardien Gabaski, auteur de deux parades sur cette séance, et le raté de Clinton Njie pour se qualifier pour sa première finale de la CAN depuis 2017 dimanche prochain (20h), qu'elle avait perdu au Gabon face à son adversaire du soir. Le Cameroun jouera la petite finale face au Burkina Faso dans deux jours.

Plus d'infos

Commentaires