Pep Guardiola demande un énorme effort à Manchester City pour recruter Erling Haaland

Ardemment courtisé par le Real Madrid et le FC Barcelone, le Norvégien laisse planer le doute sur son avenir. Mais à Manchester, un certain Pep Guardiola s'est réveillé.

Erling Haaland après un but avec le Borussia Dortmund en 2021/22
Erling Haaland après un but avec le Borussia Dortmund en 2021/22 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Où jouera Erling Haaland (21 ans) la saison prochaine ? À Dortmund, le BVB croit toujours en ses chances. Pour rappel, les Marsupiaux espèrent encore convaincre le buteur norvégien de rester une saison de plus en Allemagne et sont même prêts à lui donner un salaire annuel de 20 M€. Mais en Espagne, le Real Madrid et le FC Barcelone se chamaillent pour recruter le Scandinave.

Mino Raiola s’est déjà réuni avec Joan Laporta et du côté catalan, on est résolument optimistes à l’idée de voir débarquer Haaland au Camp Nou la saison prochaine. La raison est simple : le Barça est un club plus attractif que le BVB et, en Catalogne, le joueur n’aurait pas à partager la vedette avec Kylian Mbappé (si le Français débarque à Madrid bien entendu).

Guardiola se réveille

Ainsi, depuis plusieurs semaines, les médias semblent convaincus qu’Haaland n’a que trois options en tête : rester un an de plus à Dortmund, signer au Barça ou signer au Real Madrid. Mais AS nous apprend que Pep Guardiola ne compte pas rester de marbre. Souvent cité comme courtisan du Norvégien, Manchester City semblait en retrait dans ce dossier. Mais depuis les départs de Sergio Agüero et de Ferran Torres, Guardiola veut étoffer son secteur offensif. Le coach espagnol a bien tenté sa chance l’été dernier avec Harry Kane (Tottenham). En vain.

Cette fois, AS affirme que l’ancien entraîneur du Barça a demandé à ses dirigeants de se bouger et de réaliser un effort conséquent pour recruter Haaland. Aucun détail financier n’a été donné, mais nul doute que, si une super puissance financière comme City décide d’envoyer la sauce pour enrôler l’une des deux futures têtes d’affiche du football mondial, le banquier de Mino Raiola va avoir le sourire.

Plus d'infos

Commentaires