Les stupéfiantes révélations sur l'affaire Paul Pogba

Par Aurélien Léger-Moëc
3 min.
Le "Terrain des possibilités" à Roissy-en-Brie @Maxppp

Dans un récit sidérant, Le Monde expose les dessous de l'affaire d'extorsion subie par Paul Pogba depuis le 19 mars dernier, et éclaire un peu plus le rôle joué par son frère Mathias.

Pour le grand public, tout a commencé fin août avec un message énigmatique et menaçant de Mathias Pogba à destination de son frère Paul. Il annonçait de grandes révélations à venir sur des manœuvres douteuses du milieu de terrain français, notamment au sujet de Kylian Mbappé. Un coup de pression diffusé sur les réseaux sociaux qui laissait d'abord croire à une triste histoire de jalousie au sein du clan familial. Mais très vite, la révélation d'une plainte déposée par Paul Pogba a exposé la véritable nature du conflit, à savoir une sordide affaire d'extorsion.

La suite après cette publicité

Dans une enquête publiée ce vendredi, Le Monde décortique l'histoire et propose un récit très documenté sur les coulisses de ce chantage, subi finalement par tous les membres de la famille Pogba. Tout démarre le fameux 19 mars, avec un retour de Pogba à Roissy-en-Brie pour rendre visite à ses amis d'enfance, et notamment le dénommé Boub's et son frère Adama. Débarque alors une autre connaissance, Roushdane, en compagnie de son frère Machikour. Lui semble avoir un autre objectif en tête, inviter Pogba à se délester de son chauffeur. La bande se rend à Montévrain dans un appartement loué par Adama, où se trouve déjà Mam's, ancien homme à tout faire de Paul Pogba à Manchester.

À lire Real Madrid : ça se complique sérieusement pour Arda Güler

C'est là-bas, comme on l'a appris ces dernières semaines, que le ton monte. Roushdane intime aux trois autres personnes de quitter la pièce pour se retrouver seul avec Adama et Paul Pogba. Débarquent alors deux hommes cagoulés et armés. La suite est racontée par l'international français aux enquêteurs. « Roushdane m’a dit que c’étaient mes protecteurs, car, selon lui, des bandits voulaient me racketter ou m’enlever. Et qu’il fallait que je les paye. Les deux gars ont armé leur fusil et ont braqué leurs armes sur moi en me disant que je devais payer sinon tout le monde serait en danger. Ils m’ont demandé 13 millions d’euros, 3 millions en cash et 10 millions en virement. En étant braqué sous la menace, je leur ai dit que j’allais payer. »

La suite après cette publicité

Mathias Pogba, victime collatérale ou membre du stratagème ?

Le Monde révèle d'autres épisodes assez hallucinants qui témoignent de la pression constante exercée sur Paul Pogba, qui slalome entre promesses de paiement et diverses compensations financières (comme lors d'une incroyable virée de Machikour et Adama dans un magasin parisien d'adidas). Finalement, face à ce statu quo, les "amis" de Paul Pogba mettent au parfum son frère Mathias au début du mois de juillet. C'est donc à cet instant que le grand frère, jumeau de Florentin, entre dans la danse. Il se rend à Turin avec 4 des protagonistes de l'histoire pour les confronter à son frère mais celui-ci ne répond pas et semble donc considérer à ce moment-là que son frère fait partie du stratagème.

Paul Pogba ne répond plus à son frère, et Le Monde publie dans son enquête un terrible message vocal laissé par Mathias, qui, la veille, s'était fait braquer par deux hommes cagoulés lui intimant de rappeler à son frère de payer les 13 M€. « J’ai failli clamser, enculé va, rappelle-moi tout de suite, dépêche-toi, (…) sinon je vais m’occuper de ton image et, wallah, tu vas regretter ça toute ta vie. » Nous sommes le 31 juillet, moins d'un mois avant les premières vidéos de Mathias. Ces vidéos auraient été tournées en présence de Roushdane et Machikour près de Caen, mais comme l'explique Le Monde, l'enquête ne dit pas encore si Mathias est une victime collatérale ou s'il est impliqué depuis le début dans cette affaire d'extorsion.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité