Rennes : l'accablant constat de Courbis sur Quintero

L’été dernier, Rennes semblait avoir réalisé un joli coup en se faisant prêter Juan Quintero. Le petit Colombien n’allait d’ailleurs pas tarder à devenir le chouchou du Roazhon Park. Mais à trois mois de la fin de son prêt, le bilan est catastrophique et au vu des déclarations de Rolland Courbis, rien n’indique que cela risque de changer d’ici la fin de saison.

Rien ne s'est arrangé depuis Rennes pour Quintero...
Rien ne s'est arrangé depuis Rennes pour Quintero... ©Maxppp
La suite après cette publicité

En venant à Rennes après deux saisons compliquées au FC Porto, Juan Quintero espérait bien enfin faire décoller sa carrière, lui qui a rapidement été annoncé comme le nouveau James Rodriguez. Malheureusement pour l’international colombien, rien ne s’est réellement passé comme prévu. Entre manque de rythme, blessures chroniques et un investissement limité à l’entraînement, le milieu offensif rennais peine à se faire une place dans le onze breton, et ce, malgré le soutien de nombreux supporters rouge-et-noir.

Et ce n’est pas le départ de Philippe Montanier au profit de Rolland Courbis qui a changé la donne, bien au contraire. L’ancien coach de Montpellier livre d’ailleurs une analyse toute personnelle sur l’ancien Portista, à qui il n’épargne rien. « Juan, c’est un de mes soucis, mais pas le souci numéro un. C'est un joueur qui est complètement désorienté, là-dessus, il ne faut pas lui en vouloir du tout. Ce n'est pas facile de passer de la Colombie à Pescara, puis à Porto, d'être ensuite prêté à Rennes... Il a certaines habitudes, il pense que pour être titulaire, il suffit de se pointer à l'entraînement... », a expliqué lucide Courbis dans les colonnes de Ouest France. Avant d’aller plus loin dans la réflexion, notamment au sujet de la forme du Colombien. « J'ai des obligations de réflexion et d'organisation. Quintero n'est actuellement pas prêt pour être titulaire, ni pour jouer plus de vingt minutes en fin de match. Je ne peux pas, dans un sprint final jouable, m'occuper seulement des joueurs qui ne sont pas au top. »

Juan Quintero loin d’être à 100 %

De quoi expliquer l’absence des terrains du joueur depuis début février. Car Courbis doit faire des choix et il n’entend aligner sur le terrain que les joueurs à 100 %, sous peine de faire du club breton un centre de rééducation. « J'ai du respect pour tous, mais aucun joueur ne passe avant un autre. Quand on voit Quintero-Gourcuff-Ntep et que l'on est passionné de football, on se dit qu'ils peuvent jouer ensemble, que c'est une évidence. Mais j'ai oublié de terminer ma phrase par une précision : si les trois sont en méforme ou recherche de forme, c'est compliqué... Y compris vis-à-vis des autres joueurs. On devient alors le Stade Rennais centre de rééducation, qui va faire concurrence à Quiberon ou à Saint Raphaël... Je ne pense pas que ça soit l'objectif du club. »

Méforme ou pas, Juan Quintero a été appelé avec les Espoirs colombiens pour disputer les barrages aux JO de Rio face aux États Unis les 24 et 29 mars. De quoi ressourcer le milieu rennais et lui permettre de retrouver quelques sensations. Avant de tenter de glaner ici ou là un peu de temps de jeu en Ligue 1 à son retour. Quant à son avenir, il devrait s’inscrire de nouveau du côté du FC Porto qui l’a récemment prolongé jusqu’en 2021 avec une clause libératoire de 40 M€.

Plus d'infos

Commentaires