Gianluca Scamacca, « le futur Ibra » qui s'apprête déjà à quitter l'Italie

Il n’a pas encore 16 ans, mesure 1m94, enfile les buts comme des perles. Gianluca Scamacca, talentueux attaquant de la Roma, pourrait être la prochaine pépite italienne à quitter le cocon pour tenter l’aventure étrangère. Coup de projecteur sur ce phénomène que certains comparent déjà au grand Zlatan Ibrahimovic.

Scamacca, l'une des grandes promesses italiennes
Scamacca, l'une des grandes promesses italiennes ©Maxppp
La suite après cette publicité

Des jeunes talents de demain qui sévissent de l’autre côté des Alpes, le grand public ne connaît que le phénomène Youtube Hachim Mastour. Mais il y a assurément un autre nom à retenir : celui de Gianluca Scamacca. Moins vendeur que son acolyte milanais, l’attaquant est pourtant, lui aussi, un véritable prodige. 15 ans, 1m94 sous la toise, des buts à gogo sous le maillot de la Roma, une progression à la vitesse grand V qui lui a valu d’être toujours surclassé… et un surnom flatteur octroyé par la presse italienne. Celui de « futur Zlatan Ibrahimovic ».

S’il faut toujours se méfier des superlatifs, tout est dans le profil. Monstre physique pour son âge, Scamacca n’est pas la pointe de surface que laisse présager sa carrure, sinon un attaquant complet, doué de ses pieds, et encore meilleur lorsqu’il gravite autour d’un autre avant-centre. Ce mix de puissance et de qualité technique n’est pas sans rappeler le Suédois du PSG, et du fait de sa rareté, fait de lui une cible privilégiée des scouts européens, toujours avides de paris d’avenir.

Southampton est passé aux choses sérieuses

La Gazzetta dello Sport tirait hier la sonnette d’alarme : l’Italie s’apprête à perdre celui que tous désignent comme le plus grand talent de sa génération. La Roma, qui l’avait astucieusement chipé à son ennemie la Lazio en 2012 – jusqu’à l’âge de 14 ans, les engagements sont annuels et les Giallorossi ont saisi l’opportunité –, aura plus de difficulté à résister à un assaut comme elle l’avait fait récemment face au Milan. Scamacca soufflera ses 16 bougies le 1er janvier prochain, et sera alors libre de signer un contrat pro. La Lupa veut faire les choses dans les règles et lui offrir un bail de trois ans assorti d’un salaire mensuel initial de 1 450 euros. Mais son agent – qui gère également les intérêts… de Mastour – et sa famille attendent plus, ce que les clubs étrangers sont en mesure de leur offrir.

Après une approche du PSV Eindhoven courant novembre, l’attaquant est désormais en contacts avancés avec Southampton. D’après La Gazzetta, l’entourage de l’international U17 s’est entretenu à deux reprises avec les observateurs de Saints, venus assister aux deux dernières sorties du talent avec les Allievi Nazionali de la Roma. Le temps presse pour les dirigeants italiens, qui ont tout intérêt à tenter la relance avec la promesse d’une indemnité. Sans quoi, se reproduira le cas Davide Petrucci, jeune joueur parti à Manchester United dans des conditions similaires en 2008 – et aujourd'hui... à Cluj. Sans remettre de surnom sur la table, il s’agirait là d’une grande perte pour le football italien.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires