Guerre en Ukraine : l'Angleterre prend des premières sanctions terribles contre Chelsea !

Invité à quitter Chelsea, Roman Abramovich a mis le club londonien en vente. Mais cela n'a pas empêché le gouvernement britannique de le sanctionner. Et les Blues vont en subir les conséquences.

Roman Abramovich célébrant le titre de Chelsea en 2017
Roman Abramovich célébrant le titre de Chelsea en 2017 ©Maxppp

Il avait vite senti le danger venir. Peu de temps après le début de la guerre en Ukraine, Roman Abramovich, comme tous les oligarques russes ayant des intérêts au Royaume-Uni, se savait sur la sellette. Pour éviter de voir son club, Chelsea, être durement impacté par les sanctions drastiques (avoirs gelés par exemple) mises en place par le gouvernement britannique, le magnat russe avait donc mis les Blues en vente.

La suite après cette publicité
@footmercato Chelsea pourra-t-il s'en relever ? 🤯 #chelsea #argent #football #poutine #russia ♬ son original - Foot Mercato

L’objectif d’Abramovich était simple : s’éloigner le plus rapidement possible de Chelsea et permettre ainsi à la formation londonienne de ne pas être une victime collatérale. Sauf que le club champion d’Europe en titre n’a toujours pas changé de main et son propriétaire vient d’être durement sanctionné par les autorités locales. C’est en tout cas ce qu’annoncent en choeur les médias anglais. Roman Abramovich a ainsi vu ses avoirs être gelés, se retrouve désormais interdit de transactions avec des particuliers et des entreprises britanniques et est interdit de voyager.

Une sanction justifiée par le Premier ministre Boris Johnson. « Il ne peut y avoir de refuge pour ceux qui ont soutenu l'assaut vicieux de Poutine contre l'Ukraine. Les sanctions d'aujourd'hui sont la dernière étape du soutien indéfectible du Royaume-Uni au peuple ukrainien. Nous serons impitoyables dans la poursuite de ceux qui permettent le meurtre de civils, la destruction d'hôpitaux et l'occupation illégale d'alliés souverains. »

Chelsea privé de mercato

Une décision synonyme de lourdes conséquences pour Chelsea. Le club est autorisé à poursuivre ses activités liées au football. Les hommes de Thomas Tuchel pourront donc disputer leur match de Premier League ce soir contre Norwich. En revanche, le Times annonce que la vente du club est suspendue et que seule une autorisation spéciale du gouvernement peut lui permettre d’être réalisée. Le gouvernement a également indiqué qu’Abramovich ne touchera pas un seul centime si une vente est conclue. Et ce n’est pas tout.

Chelsea ne peut plus vendre de billets de match. Seuls les abonnés auront le droit de se rendre à Stamford Bridge. Toute vente de produits dérivés du club est aussi interdite. En revanche, le service restauration du stade reste autorisé. Mais le pire est à venir puisque les prolongations de contrat et les transferts de joueurs sont, pour le moment, prohibés. Une catastrophe XXL pour une écurie qui prie désormais pour ces sanctions ne gâchent pas son mercato estival.

Plus d'infos

Commentaires