Premier League : Liverpool détruit Arsenal et se replace pour la C1

Mal en point, Arsenal et Liverpool s'affrontaient pour tenter de sauver leur saison. A Londres, les Reds ont écrasé les Gunners (0-3) après l'entrée de Diogo Jota.

Diogo Jota a régalé contre Arsenal
Diogo Jota a régalé contre Arsenal ©Maxppp

Choc entre équipes moribondes à l'occasion de la 30e journée de Premier League. Cinq points derrière Chelsea, balayé à dix par le relégable West Brom cet après-midi, en déplacement sur la pelouse de l'Emirates Stadium Liverpool (7e) avait l'occasion de revenir dans la course à la Ligue des champions. En face, se dressait une équipe d'Arsenal toujours engluée en milieu de tableau (9e) et plus que jamais inconstante cette saison. Les deux formations avaient la lourde tâche de rester concentrées sur le championnat, alors que le titre semble offert à Manchester City et que l'Europe les attend la semaine prochaine (Real Madrid-Liverpool mardi ; Slavia Prague-Arsenal jeudi).

La suite après cette publicité

Les Gunners se présentaient en 4-2-3-1, avec un double-pivot Thomas-Ceballos et un trio Pepe, Odegaard, Aubameyang en soutien de Lacazette. Alléchant sur le papier. En face, Jürgen Klopp proposait un 4-3-3 classique, avec un milieu composé de Milner, Fabinho et Thiago Alcantara, et une attaque où figuraient, comme aux plus belles heures, Salah, Mané et Firmino. A Londres, le premier acte était à l'image des saisons des deux équipes. Terne et sans saveur. Faite d'imprécisions. Chez eux, les joueurs de Mikel Arteta ne montraient rien. Les Reds contrôlaient le ballon 66% du temps, frappaient six fois, mais ne cadraient qu'une seule. James Milner avait la plus belle opportunité, mais son tir trop croisé finissait à côté (35e).

Diogo Jota fait toute la différence

Les débats reprenaient avec une nouvelle tête : Cedric Soares. Le latéral portugais avait remplacé Kieran Tierney, sorti blessé juste avant la pause. On repartait sur un match moyen, avec un Mikel Arteta qui peu avant l'heure de jeu décidait de faire sortir Dani Ceballos et d'inviter à la fête Mohamed Elneny (58e). En face, le coup de maître de Jürgen Klopp intervenait à la 61e minute. Andy Robertson laissait sa place à Diogo Jota, qui n'avait besoin que de trois minutes pour ouvrir le score et débloquer un triste match. Un centre d'Alexander-Arnold coupé d'une tête placée sous la barre par l'attaquant portugais (0-1, 64e), qui insufflait un élan de motivation aux siens.

Quatre minutes plus tard, Mohamed Salah retrouvait son instinct de buteur, bien lancé par Fabinho. Il résistait à Gabriel et remportait son duel avec Bernd Leno en lui glissant le ballon sous le corps (0-2, 68e). Les Reds plongeaient la tête des Gunners sous l'eau lorsque Diogo Jota, encore lui, bien servi par Sadio Mané dans la surface, fusillait Bernd Leno d'une frappe imparable du pied droit (0-3, 82e) ! Un but face aux Wolves, deux contre la Serbie, un contre le Luxembourg et deux ce soir. L'attaquant de 24 ans acheté 45 millions d'euros à Wolverhampton en septembre dernier justifiait son prix en quatre rencontres consécutives. Liverpool manquait le 4-0 dans les arrêts de jeu (Mané, 90e+4) mais le résultat était amplement suffisant avant de se déplacer à Madrid.

Le classement de Premier League.

Plus d'infos

Commentaires