Amical : la Belgique dispose sans forcer de la Croatie

Au terme d'un match globalement maîtrisé, les Diables Rouges l'emportent sans forcer (1-0). Une réalisation de Romelu Lukaku a décanté la rencontre pour les hommes de Roberto Martinez.

Yannick Carrasco et la Belgique l'emportent face à la Croatie
Yannick Carrasco et la Belgique l'emportent face à la Croatie ©Maxppp

Dans le cadre de sa préparation pour l'Euro 2020, la Belgique recevait la Croatie au stade du Roi Baudoin à Bruxelles. Pour cette rencontre à domicile, Roberto Martinez alignait un 3-4-3 avec le trio Mertens, Lukaku, Carrasco en pointe. De son côté, Zlatko Dalic optait pour un 4-3-3 avec Perisic, Petkovic et Rebic en attaque. Dans les premières minutes du match, les joueurs croates confisquaient le cuir à leur adversaire. Malmenés dans le jeu, les Diables Rouges montraient enfin le bout de leur nez à la demi-heure de jeu. A l'entrée de la surface, Lukaku voyait sa frappe enroulée s'écraser sur la transversale, Carrasco suivait bien mais sa tête heurtait à nouveau la barre.

La suite après cette publicité

Huit minutes plus tard, les hommes de Martinez ouvraient logiquement le score. Suite à un corner mal négocié par la défense croate, Denayer déviait le ballon de la tête pour Lukaku au six mètres qui d'une volée en pivot trompait Livakovic (1-0, 38e). Au retour des vestiaires, la Belgique évoluait plus sereinement. Sur la droite, Castagne distillait un bon centre pour Carrasco qui loupait son contrôle et ne parvenait pas à cadrer (53e).

Romelu Lukaku rate le doublé

Les Belges maîtrisaient les débats et profitaient d'une formation croate qui ronronnait. Les hommes de Dalic essayaient de s'approcher des buts gardés par Courtois en fin de match mais Orsic voyait le cadre se dérober sur sa frappe (83e). Voyant son équipe gérer tranquillement les événements, Roberto Martinez offrait du temps de jeu à Eden Hazard qui disputait les dernières minutes du match.

Très en vue dans cette rencontre, Romelu Lukaku manquait d'un rien le doublé. Vanaken sur la droite délivrait un excellent centre pour la tête de l'attaquant de l'Inter Milan, qui butait sur un Livakovic impérial sur ce coup (87e). Dans le temps additionnel, Brekalo allumait la dernière mèche mais Courtois se détendait bien (90+2). A quelques jours de son entrée en lice dans l'Euro, la Belgique se rassurait avec ce succès étriqué.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

Plus d'infos

Commentaires