Arsenal : Aaron Ramsdale surprend déjà tout son monde

Débarqué cet été à Arsenal en provenance de Sheffield United, Aaron Ramsdale a rapidement été propulsé sous le feu des projecteurs par Mikel Arteta après un choix fort. Le gardien anglais s'est pour le moment distingué avec brio dans les buts des Gunners, au grand dam d'un Bernd Leno pourtant souvent irréprochable.

Aaron Ramsdale en action avec Arsenal
Aaron Ramsdale en action avec Arsenal ©Maxppp
La suite après cette publicité

Aaron Ramsdale, c'est l'une des plus grandes surprises parmi les 6 recrues ayant renforcé l'effectif d'Arsenal lors du mercato estival 2021. Simplement car Mikel Arteta possédait un gardien numéro 1 de qualité et fiable ayant très souvent sauvé les meubles ces derniers mois pour les Gunners, en la personne de Bernd Leno (29 ans). Mais le technicien espagnol a convaincu ses dirigeants d'investir 28 M€ sur le portier anglais de 23 ans, qui évoluait dans les rangs de Sheffield United après s'être révélé dans les buts de Bournemouth en 2019-2020. Un choix qui a interpellé, l'addition étant bien corsée pour un dernier rempart débarquant avec l'étiquette de n°2 (ou n°1 bis).

Des débuts réussis et convaincants

Aaron Ramsdale a rapidement fait ses premiers pas sous ses nouvelles couleurs lors d'un déplacement à West Bromwich Albion en Carabao Cup (6-0, le 25 août), lors d'une soirée parfaite pour lui et les siens. Dans la foulée, l'humiliation des Gunners à Manchester City (0-5, 3ème journée de Premier League) a poussé Mikel Arteta à effectuer un choix fort au poste de gardien de but après la trêve internationale. Bernd Leno, abandonné par sa défense tout au long du début de saison chaotique des Londoniens (9 buts encaissés en 3 matchs), a été invité à laisser sa place de titulaire à son nouveau partenaire lors de la réception de Norwich (1-0), le 11 septembre.

Pour sa première titularisation en Premier League, Aaron Ramsdale a marqué les esprits contre les Canaries, à l'image d'un crochet extérieur pied droit dans sa surface face à un attaquant adverse. Plus que cela, l'ancien Blade a rassuré sa défense en sortant l'arrêt qu'il fallait au bon moment lors d'un après-midi calme mais solide de sa part. Il a ainsi largement contribué au premier clean sheet des Gunners en championnat (il a récolté la note de 6 dans l'Evening Standard), laissant déjà transparaître toute la passion qu'il dégage au fil de la rencontre, donnant de la voix et poussant les siens à se démener sur le terrain, un peu dans le style d'un Jordan Pickford.

«Je pense qu'il a été formidable. Pas seulement d'un point de vue technique, mais de par ce qu'il transmet : son énergie, son entente avec sa défense, sa manière de réagir, je trouve qu'il a été top», lançait ainsi Mikel Arteta après le succès de ses hommes contre Norwich. Somme toute logique, Mikel Arteta a conforté Ramsdale dans le XI de départ lors du périlleux déplacement à Turf Moor pour y défier Burnley, le 18 septembre dernier.

Une présence aérienne rassurante

Là aussi, Aaron Ramsdale a joué un rôle majeur dans le deuxième succès et du deuxième clean sheet de rang d'Arsenal (1-0), se voyant cette fois-ci attribuer la note de 8 par l'Evening Standard. Celui qui faisait partie de la belle épopée des Three Lions à l'Euro 2020 a réalisé 3 arrêts contre les Clarets, n'hésitant pas à sortir loin de ses bases pour faire le ménage, tout comme dans sa surface. Face au jeu à l'anglaise des joueurs de Sean Dyche, son mètre 91 a régné en patron dans le domaine aérien, interceptant, captant ou renvoyant les nombreux ballons mis dans la boîte. Un point qui n'a pas échappé à la presse anglaise, puisque ce secteur de jeu est l'un des points faibles de son concurrent, Bernd Leno.

«Il a une présence. Il domine dans son domaine», se réjouissait Mikel Arteta en conférence de presse après cette nouvelle victoire à Burnley, tout en soulignant l'importance de sa qualité de jeu long au pied. «Sur les longs ballons, il a cette capacité dans la phase de construction à trouver des espaces ou à regarder plus loin lorsque la pression est forte.» Sans oublier que l'intelligence d'Aaron Ramsdale et du positionnement de son pied et de son corps, face à Matěj Vydra sur une erreur de transmission en retrait de Ben White, a permis à Arsenal d'éviter de concéder un penalty ayant plongé les pensionnaires de l'Emirates Stadium un peu plus dans le dur.

Un choix payant pour Arteta

Tous les voyants sont au vert pour Aaron Ramsdale et Mikel Arteta, dont le choix fort porte pour le moment ses fruits, devrait une nouvelle fois faire confiance à son numéro 32 alors qu'un North London Derby entre Arsenal et Tottenham, deux bêtes blessées, se profile ce dimanche (17h30, à suivre en direct commenté sur FM) à l'Emirates.

«C'est la même concurrence à chaque position. Nous voulons les rendre meilleurs. Nous sommes en compétition avec nos adversaires, pas entre nous. Nous tentons juste d'amener des joueurs qui élèvent le niveau de tous les joueurs», justifiait l'ancien disciple de Pep Guardiola après le succès à Burnley. Arsenal et Arteta disposent en tout cas de deux gardiens de haut niveau prêts à se tirer mutuellement vers le haut, avec l'objectif commun de tutoyer les sommets avec les Gunners.

Plus d'infos

Commentaires