Ligue des Champions : quand l'OL a joué sa qualification lors de la dernière journée

Troisième de son groupe de Ligue des Champions, l'Olympique Lyonnais n'aura pas à calculer contre le RB Leipzig. Pour être sûrs de prendre part aux huitièmes de finale de la compétition, les Gones vont devoir s'imposer contre les Allemands. Un exploit possible compte tenu de la victoire de l'équipe coachée alors par Sylvinho au match aller. Les Rhodaniens pourront également s'inspirer de leurs illustres aînés qui ont souvent répondu présents dans ce genre de situation.

Bafetimbi Gomis et son quadruplé ont permis à l'OL de se qualifier face à Zagreb en 2011/2012
Bafetimbi Gomis et son quadruplé ont permis à l'OL de se qualifier face à Zagreb en 2011/2012 ©Maxppp

Malgré quelques parcours en Coupe des villes de Foires, en Coupe des Coupes ou en Coupe UEFA, et même une victoire en Coupe Intertoto en 1997, l'Olympique Lyonnais découvre la phase de poules de la Ligue des Champions lors de la saison 2000-2001. À l'époque, la compétition se déroule avec deux phases de poules. Troisièmes avant l'ultime journée, les Gones doivent gagner 1-0 ou par 2 buts d'écart pour se défaire du deuxième l'Olympiacos. Grâce à un but précoce de Pierre Laigle, ils s'imposeront 1-0 et participeront au tour suivant où ils manqueront le coche. Dans une poule avec le Bayern Munich, Arsenal et le Spartak Moscou, l'OL glane deux victoires de prestige contre le Spartak Moscou (3-0) et le Bayern Munich (3-0). Ils n'avaient qu'un seul point de retard sur Arsenal avant l'ultime journée ainsi qu'une différence de but défavorable. Pour se qualifier, il fallait battre les Russes tout en espérant un succès du Bayern Munich contre Arsenal. Les Allemands l'emportaient certes 1-0 face aux Gunners, mais Lyon n'arrivait pas à se défaire de son rival moscovite (1-1). Un match nul synonyme d'élimination aux portes des quarts de finale.

La suite après cette publicité

Deux ans plus tard, les Gones se retrouvaient opposés à l'Inter Milan, à l'Ajax Amsterdam et à Rosenborg. L'Olympique Lyonnais pointait à la troisième position après cinq journées derrière des Italiens déjà qualifiés et des Amstellodamois qui avaient un point d'avance et une meilleure différence particulière. Toutefois, l'Inter Milan dominait l'Ajax Amsterdam (2-1) et offrait une fenêtre de tir aux Gones. Le club auréolé de son premier titre de champion de France jouait dans le même temps face à Rosenborg. Une équipe accessible et déjà battue 5-0 lors du match aller. Mais voilà, les Norvégiens ouvraient le score grâce à une réalisation d'Harald Brattbakk à l'heure de jeu. Si Sidney Govou parvenait à égaliser à la 84e minutes, Lyon ne parvenait pas à inscrire un second but et échouait de nouveau d'une courte tête. Toutefois, la nouvelle formule sourira davantage aux Rhodaniens.

L'Écosse a réussi à l'OL

Lors de la saison 2003/2004, Lyon se retrouve à égalité avec le Celtic Glasgow et Anderlecht alors que le Bayern Munich qui dispose de six points reste une longueur derrière. L'Olympique Lyonnais doit alors jouer face au Celtic Glasgow au Stade de Gerland. Giovane Elber ouvrira le score pour les Gones avant que John Hartson lui réponde. Juninho redonnera l'avantage aux Lyonnais avant que Chris Sutton pense arracher le match nul en fin de match. Mais finalement Lyon va l'emporter avec un penalty que Juninho transformera. Un succès 3-2 qui permettra à l'OL de participer à la phase à élimination directe. Les joueurs de Paul Le Guen prendront le meilleur sur la Real Sociedad (1-0 et 1-0) avant de perdre contre le vainqueur, le FC Porto (2-0 et 2-2). L'Écosse décidément réussira à l'Olympique Lyonnais puisque lors de l'exercice 2007-2008, les Gones se qualifieront de justesse. Balayés 3-0 par le FC Barcelone puis les Glasgow Rangers pour leur entrée dans la compétition, les Rhodaniens se relanceront contre le VfB Stuttgart avec des victoires 4-2 et 2-0 avant d'arracher un match nul contre le FC Barcelone (2-2). Suffisant pour s'offrir une finale face aux Gers.

À égalité avec son rival britannique, l'Olympique Lyonnais disposait d'une moins bonne différence particulière et se devait d'arracher un exploit à Ibrox Park. Celui-ci allait arriver puisque Sidney Govou ouvrait rapidement le score (16e). Bien tenus par des Écossais accrocheurs, les Lyonnais n'arriveront pas à se mettre à l'abri. Finalement dans les derniers instants, Karim Benzema d'un doublé (85e et 88e) offrira la qualification à son équipe. Lyon tombera au tour suivant contre le vainqueur de la compétition, Manchester United (1-1 puis 1-0). L'exercice 2011-2012 livrera sûrement la qualification la plus étonnante de l'OL. Après deux matches nuls contre l'Ajax Amsterdam (0-0 et 0-0) et deux lourdes défaites face au Real Madrid (2-0 et 4-0), l'Olympique Lyonnais de Rémi Garde qui n'avait gagné que 2-0 contre le Dinamo Zagreb était quasiment éliminé avant d'affronter les Croates lors de l'ultime journée. Avec trois points de retard et sept buts de différence en moins, il fallait une lourde défaite de l'Ajax Amsterdam contre le Real Madrid - ce qui est arrivée avec un 3-0 en faveur des Merengues - et un large succès de l'OL.

L'exploit de Zagreb et le retournement de situation contre Donetsk

Quand Mateo Kovacic ouvrait le score (40e), difficile d'imaginer Lyon capable de réaliser un exploit. Avant la mi-temps Bafetimbi Gomis égalisait et ses partenaires allaient revenir des vestiaires galvanisés. Maxime Gonalons (47e) et Bafetimbi Gomis (48e et 52e) par deux fois permettaient de prendre le large. Lisandro Lopez (64e), Bafetimbi Gomis (70e) qui inscrivait un quadruplé et Jimmy Briand (75e) offraient un succès historique de 7-1 aux Gones. Au tour suivant, l'APOEL Nicosie éliminera l'OL aux tirs au but (victoire 1-0 puis défaite 1-0 avec 4-3 aux tirs au but. Lors de la saison 2016-2017, Lyon battra deux fois le Dinamo Zagreb (3-0/1-0) et jouera la deuxième place contre le Séville FC lors de la dernière journée. Battu 1-0 à l'aller et disposant d'une moins bonne différence, Lyon devait gagner par aux moins deux buts pour passer. Bien contenus à domicile par des Andalous bien organisés, les Gones concéderont le match nul (0-0) avant de s'offrir une épopée jusqu'en demi-finale de la Ligue Europa avec une élimination contre l'Ajax Amsterdam (défaite 4-1 puis victoire 3-1).

Enfin, la dernière situation où Lyon a dû se qualifier lors de la dernière journée date de la saison dernière. Bien qu'invaincu en phase de poules avec une victoire contre Manchester City (2-1) puis quatre matches nuls contre le Shakhtar Donetsk (2-2), le TSG Hoffenheim (3-3 et 2-2) et Manchester City (2-2), Lyon n'avait que deux points d'avance sur les Ukrainiens avant la dernière journée. Un écart insuffisant pour se qualifier qui a obligé les Gones à faire un résultat au Stade Olympique de Kiev face au Shaktar Donetsk. Rapidement menés par une réalisation de Junior Moraes (22e), les Gones n'arrivaient pas à faire preuve de réalisme quand finalement Nabil Fekir égalisait. Avec ce match nul 1-1, Lyon a pu passer en huitième de finale pour la première fois depuis la saison 2011-2012 sans pour autant faire le poids face au FC Barcelone (0-0 et défaite 5-1). Des exemples sur lesquels, la bande de Memphis Depay, Moussa Dembélé ou encore Jason Denayer pourront s'appuyer avant d'affronter le RB Leipzig (rencontre à suivre ce mardi sur notre live commenté). Quoi qu'il en soit, Lyon résiste souvent à la pression avec cinq qualifications pour trois éliminations dans ce genre de contexte.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires