Juventus : Pirlo déjà au pied du mur !

Cinq matches de Serie A, deux victoires, trois nuls. Voici le bilan des débuts d'entraîneur d'Andrea Pirlo à la Juventus. Potentiellement à six points de l'AC Milan, leader, ce lundi soir, le technicien italien va devoir redresser la barre. Et en vitesse.

Andrea Pirlo sur le banc de touche de la Juventus
Andrea Pirlo sur le banc de touche de la Juventus ©Maxppp
La suite après cette publicité

La Juventus d'Andrea Pirlo n'avance pas. Ou trop peu. S'il n'a pas encore connu la défaite en championnat avec ses ouailles, l'ancien milieu de terrain ne compte que neuf petits points au classement après cinq journées en Serie A. Il a remporté deux victoires (une sur tapis vert contre le Napoli), mais il a aussi connu trois rencontres nulles (une contre Crotone, une contre le Hellas Vérone et une contre l'AS Roma, en tout début de saison).

À sa décharge, Pirlo ne peut pas compter sur Cristiano Ronaldo depuis la trêve internationale, le Portugais ayant été testé positif à la Covid-19. Le jeu est balbutiant et, même si les Juventini sont allés s'imposer sur le terrain du Dynamo Kiev en milieu de semaine en Ligue des Champions, c'est trop peu. D'autant que se profile, en ce milieu de semaine, la réception du FC Barcelone pour le compte de la deuxième journée de C1.

Le retour de Ronaldo est attendu

Ce dimanche soir, le coach des Turinois a gardé son sang-froid, n'a pas fait de drame et a expliqué la nouvelle contre-performance, puisque c'en est une de faire nul à domicile contre le Hellas, des siens. « En première mi-temps, nous attendions trop, mais nous avions les meilleures opportunités. Ensuite, nous avons eu une bonne réaction après le but, mais nous n'avons pas toujours à prendre la gifle avant de réagir. Kulusevski est rentré après 6 matches joués, j'ai préféré le laisser se reposer et le garder comme un changement puisque le reste du banc était composé de jeunes garçons. Dybala ne s'attendait pas à ce qu'il joue les 90 minutes, mais il a travaillé dur jusqu'à la fin de la rencontre. La blessure de Bonucci? Il avait déjà ressenti quelque chose à Kiev, il a serré les dents aujourd'hui et nous ferons un point dans les prochaines heures », a-t-il ainsi déclaré.

Si son poste n'est pas déjà remis en cause et que la Juve n'est qu'à trois points du leader l'AC Milan, qui reçoit ce lundi soir l'AS Roma, cela fait un peu tache pour une entrée en matière, mais l'espoir est toujours présent et le retour de Ronaldo attendu. « On savait que ce serait plus difficile qu'à Kiev pour l'intensité qu'ils vous donnent, et l'ambiance plus que soporifique sans public ne nous a pas aidés, il faut de la détermination dès le départ. Ronaldo? À son retour, il jouera avec Dybala et Morata », a-t-il poursuivi. En tout cas, on le lui souhaite.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires