L'OM veut jouer un sale coup à l'OL après les incidents au Groupama Stadium !

Ce mercredi, la commission de la Ligue de football professionnel va annoncer les sanctions prises après les incidents survenus lors du choc entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille lors de la 14e journée de Ligue 1. Si les deux clubs préparent leurs arguments en vue de cette réunion, les Phocéens comptent bien faire payer le prix fort aux Lyonnais.

Dimitri Payet victime d'un jet de projectile.
Dimitri Payet victime d'un jet de projectile. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le 21 novembre dernier après quatre petites minutes de jeu, le choc tant attendu entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille tournait au fiasco quand Dimitri Payet s'écroulait sur la pelouse du Groupama Stadium après avoir reçu un jet de bouteille. Une rencontre finalement arrêtée et une soirée honteuse pour l'image du football français. Mais dans moins de quarante-huit heures désormais, la Ligue de football professionnel va se réunir et ainsi statuer sur les sanctions à prendre. Alors que les deux cadors de la Ligue 1 préparent actuellement leurs arguments respectifs, le club marseillais veut, lui, marquer le coup.

Récemment, Steve Mandanda, Dimitri Payet et Pablo Longoria ont, à ce titre, rencontré les représentants des groupes de supporters de l'OM afin de sensibiliser leurs fans sur les conséquences humaines et sportives de tels agissements au sein des tribunes. Un objectif qu'il compte bien, une nouvelle fois, clamer auprès des instances afin de démontrer la gravité de ces événements où l’intégrité physique d’un joueur a été atteinte, qui plus est dans un contexte où la Ligue 1 est de plus en plus confrontée à ce type de débordements. Pour ce faire, l'OM veut ainsi prouver qu’il ne s’agit pas d’un acte isolé, argument principal du président de l'OL Jean-Michel Aulas qui avait été interrogé à ce sujet à l'issue de la rencontre.

L'OM va demander le match perdu pour l'OL !

A l'occasion de cette réunion avec la Ligue de football professionnel, les Phocéens ont donc l'ambition de prouver le contraire et auraient, selon les informations révélées par RMC Sport, de nombreux éléments concernant le profil et les habitudes de l'individu, auteur de ce jet de bouteille qui serait, selon les Marseillais, un vrai supporter lyonnais. Par ailleurs, RMC Sport précise que l'OM compte s'appuyer sur différentes vidéos inédites où des chants anti-Payet ont notamment participé à la mise en place d'un environnement délétère menant à cet incident inacceptable. Autant d'éléments dans l'optique de prouver qu'il ne s'agissait pas d'un acte isolé mais d'une ambiance régnant ce soir-là dans les tribunes du Groupama Stadium.

Enfin, dans la préparation de son dossier qu'ils présenteront à la LFP, ce mercredi, les Marseillais rejettent les affirmations des dirigeants lyonnais, de la préfecture d'Auvergne-Rhône-Alpes et de la Direction départementale de la sécurité publique, qui expliquent que l’arbitre avait pris la décision de reprendre le match, avant de se raviser. Dans ce sens, l'OM veut également prouver que le président des Gones a volontairement mis la pression sur le corps arbitral et les délégués de la rencontre durant les deux heures de tergiversations qui ont eu lieu dans les vestiaires. En insistant sur le choc psychologique subit par Payet, l'OM veut quoi qu'il en soit taper du poing sur la table et demander une sanction exemplaire, à savoir le match perdu pour l'OL. Reste à savoir comment les Lyonnais se défendront face aux accusations marseillaises qui semblent donc nombreuses...

Plus d'infos

Commentaires