Mercato : Gerson est en train d'écœurer l'OM

Par Constant Wicherek
2 min.
Mercato : Gerson est en train d'écœurer l'OM @Maxppp

Gerson, qui s'est envolé pour le Brésil en début de mois, devait revenir à l'OM faute d'accord avec Flamengo. Mais il ne s'est pas présenté. Il commence sérieusement à agacer les dirigeants.

La suite après cette publicité

L'histoire entre l'Olympique de Marseille et Gerson n'est pas encore terminée. Pas terminée, car il ne devrait pas rejoindre le club de Flamengo. Début novembre, alors qu'il avait dit au revoir à ses coéquipiers avant de prendre l'avion direction le Brésil après six mois affreux sur et en dehors du terrain, on l'imaginait rallier le club carioca.

Mais il n'en sera rien, les Brésiliens n'étant pas franchement décidés à débourser la somme demandée par l'OM (de l'ordre de 20 millions d'euros selon La Provence). Par conséquent, le milieu de terrain était attendu ce mercredi au Centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus pour la reprise de l'entraînement des joueurs non concernés par les sélections nationales et la Coupe du Monde au Qatar.

À lire L’OM et Brest ont trouvé un accord pour le prêt de Jordan Amavi

Sampaoli en sauveur ?

Mais l'Auriverde ne s'est pas présenté. Selon Sport Med, le club marseillais aurait été informé que le joueur était retenu au Brésil pour des raisons personnelles. Informé, peut-être, mais pas franchement d'accord. La Provence révèle ainsi que Pablo Longoria, le président, présent à Doha pour les matches de la France et de l'Argentine ce mercredi, n'a pas du tout apprécié, tout comme son bras droit, resté à Marseille, Javier Ribalta.

La suite après cette publicité

Gerson devrait revenir aux alentours du 4 décembre dans la cité phocéenne, mais avant cela, il devrait écoper d'une sanction financière pour son absence à l'entraînement. La fin d'histoire est encore loin d'autant que les clubs intéressés ne se bousculent pas franchement au portillon pour un élément placardisé par Igor Tudor. À moins que Jorge Sampaoli, qui en avait fait sa priorité lorsqu'il est arrivé à l'OM, ne fasse des pieds et des mains pour le récupérer à Séville. Encore faut-il que les Andalous sortent le chéquier...

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité