Le maire de Marseille veut se débarrasser de l'Orange Vélodrome !

À l'heure où l'Olympique de Marseille traverse une période très compliquée, le maire de la cité phocéenne a rappelé son envie de vendre au plus vite la célèbre enceinte olympienne.

L'Orange Vélodrome
L'Orange Vélodrome ©Maxppp

L’Olympique de Marseille n’avait peut-être pas besoin de ça. Embourbé dans une crise assez tenace, le club phocéen doit gérer une fin de saison à l’issue de laquelle la Ligue des Champions ne sera sans doute pas au rendez-vous. Le tout sans son entraîneur puisque André Villas-Boas a été mis à pied… quelques heures seulement après avoir présenté sa démission. Tout ça, sans oublier les incidents survenus à la Commanderie le week-end dernier. Bref, Frank McCourt, Jacques-Henri Eyraud et Pablo Longoria ont actuellement du pain sur la planche.

La suite après cette publicité

Mais il se pourrait que la direction marseillaise doive gérer un autre dossier chaud : la vente du stade Orange Vélodrome (dont l'OM est l'unique gestionnaire depuis décembre 2018). Le nouveau maire de Marseille, Benoît Payan, a en effet clairement fait savoir que la Ville, qui est propriétaire du stade, ne veut plus de ce fardeau financier. « Moi, le stade, je veux le vendre parce qu’il nous coûte trop d’argent. Je veux le vendre parce que c’est une gabegie financière. Je l’ai dit quand j’étais dans l’opposition. Je le ferai si je trouve un acheteur. Je me débrouillerai dans les mois, dans les années qui viennent pour trouver un acheteur. Le stade, ce n’est plus possible. Niet, terminé. 15 M€ de la poche des Marseillais et des Marseillaises pendant 30 ans, c’est terminé », a-t-il déclaré lors d’un chat diffusé sur son compte Facebook.

L'Orange Vélodrome coûte trop cher à la Ville de Marseille

Située boulevard Michelet, l’enceinte emblématique abrite l’OM depuis 1937. Pas vraiment intéressé à l’idée de racheter le Vélodrome lorsqu’il a pris les commandes de l’OM, Frank McCourt paie chaque année un loyer d’environ 5 M€. Les récentes déclarations du successeur de Michèle Rubirola ne manqueront pas de relancer ce dossier, surtout à l’heure où une vente de l’OM est régulièrement évoquée (et démentie par le clan McCourt). Une chose est sûre : ce n’est pas la première fois que Payan se déclare prêt à céder l’Orange Vélodrome. Alors qu’il était le premier adjoint de Rubirola, l’élu avait fait un bel appel du pied à l’OM.

« Je ne change pas une virgule à ce que j’ai toujours dit : si l’OM est acheteur, vendons lui le stade. Tous les grands clubs européens ont besoin de leur outil de travail pour se développer. Plutôt que de dépenser des millions d’euros par an pour le contribuable marseillais, nous aurions tous intérêt à vendre le stade à l’Olympique de Marseille », avait-il indiqué en juillet 2020. Reste maintenant à savoir si McCourt y prêtera attention. Ou non.

Plus d'infos

Commentaires