Arsenal : 55 licenciements dans le personnel du club pour préserver le mercato

En grosses difficultés financières, Arsenal va organiser un plan social de son personnel pour pourvoir investir durant le mercato estival.

David Luiz après la rencontre entre Manchester City et Arsenal
David Luiz après la rencontre entre Manchester City et Arsenal ©Maxppp

L’atmosphère semblait (enfin) au beau fixe dans le Nord de Londres, l’euphorie est vite retombée. Tombeur du rival honni Chelsea en finale de FA Cup (2-1) le 1er août, Arsenal venait de composter son billet pour la Ligue Europa sur le fil. Une ivresse personnifiée par Alexandre Lacazette au lendemain du triomphe qui offrait un peu de baume au cœur au club, après une saison des plus délicates ponctuée par une piteuse 8ème place en Premier League.

La suite après cette publicité

Comme depuis la saison 2016-2017, la Ligue des Champions filait entre les doigts des Gunners, mais, au moins, l’espoir connaissait un soubresaut. De courte durée. La situation était claire au lancement de l’exercice : le club accusait un déficit de 31 M€. Une problématique notamment expliquée par une course à l’armement menée pour retrouver la grande Europe, finalement vaine. La crise sanitaire de Covid-19 étant passée par là entre temps, la formation londonienne devait alors renégocier à la baisse les salaires de ses joueurs fin avril. Quelques mois plus tard, la situation est loin de s'être améliorée.

55 licenciements pour… investir dans l'équipe

S'il s'agit avant tout d'un drame humain, la pandémie de Covid-19 a laissé de sérieuses traces sur les finances des clubs de football. Et, que cela soit le grand Barça ou les puissants clubs anglais, personne n'est épargné. Dernier formation en date à communiquer sur le sujet : Arsenal. Dans un communiqué officiel publié cet après-midi sur leur site, les Gunners annoncent en effet qu'ils vont «proposer» 55 licenciements aux membres de leur personnel.

Une mesure qui, à en croire le communiqué, intervient notamment dans le but de ne pas amputer le mercato du club. «Il est maintenant clair que nous devons réduire davantage nos coûts pour nous assurer de fonctionner de manière durable et responsable, et pour nous permettre de continuer à investir dans l'équipe», écrivent Raúl Sanllehi (responsable du football) et Vinai Venkatesham (directeur général). Et de poursuivre : «notre objectif a été de protéger les emplois et les salaires de base de nos employés aussi longtemps que possible. Malheureusement, nous en sommes maintenant au point où nous proposons 55 licenciements.» Si cette information est plus ou moins noyée dans un communiqué fastidieux, nul doute qu'elle va faire grincer des dents en interne.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires