Ligue 1 : un grand Stephy Mavididi donne la victoire à Montpellier contre Rennes

Grâce à un grand Stephy Mavididi, Montpellier s'impose 2-1 face à Rennes. Une victoire qui permet aux Montpelliérains de remonter à la septième place du classement.

Stephy Mavididi se joue de Da Silva et Aguerd
Stephy Mavididi se joue de Da Silva et Aguerd ©Maxppp

Pour le compte de la 26ème journée de Ligue 1, Montpellier recevait Rennes. Les Héraultais restaient sur 5 matches sans défaite et espéraient accrocher le bon wagon face à une équipe rennaise qui n’avait plus connu la victoire depuis le 17 janvier dernier. Pour cette rencontre, Michel Der Zakarian faisait une nouvelle fois confiance à son homme en forme à la pointe de l’attaque, Elye Wahi, accompagné de Laborde et Mavididi. Julien Stephan, lui, comptait sur Guirassy et le jeune Doku pour poser des problèmes aux Montpelliérains.

La suite après cette publicité

Le premier quart d’heure de jeu était largement en la faveur des Rennais. La vitesse et la percussion du jeune Jérémie Doku posaient beaucoup de problèmes à Nicolas Cozza, son adversaire du jour. L’attaquant belge ne passait pas loin de trouver Guirassy après un centre tendu (3e). Serhou Guirassy, lui, manquait de peu l'ouverture du score quelques minutes plus tard d’une belle «Madjer» après un centre de Truffert (5e) mais Jonas Omlin restait vigilant. Mais à force de dominer sans marquer, les Rennais se faisaient punir. Sur une merveille de coup franc de Téji Savanier, Stephy Mavididi, bien seul dans la surface, ouvrait le score (1-0, 17e). L’ancien de la Juventus récidivait dix minutes plus tard. Une feinte de frappe en levant le ballon pour éliminer deux défenseurs et battre tranquillement Alfred Gomis (2-0, 27e). Son cinquième et sixième but de la saison.

Le festival Mavididi

Au retour des vestiaires, Montpellier revenait avec les mêmes intentions et toujours avec un Stephy Mavididi en feu. Le jeune joueur de 22 ans obtenait un penalty que Téji Savanier gâchait en ne cadrant pas sa frappe (51e). Dans la foulée, l’attaquant anglais se jouait de la défense rennaise (encore une fois) mais butait sur un excellent Alfred Gomis qui repoussait sa frappe et celle de Gaetan Laborde (61e). Le gardien sénégalais permettait à son équipe de survivre un peu plus dans cette rencontre.

Dans le dernier quart d’heure de jeu, les coéquipiers d’Eduardo Camavinga, entré en cours de match, mettaient petit à petit le pied sur le ballon. Et si Clément Grenier manquait de concentration en loupant son contrôle alors qu’il était seul dans la surface, Serhou Guirassy, lui, ne tremblait pas au moment d’éliminer Omlin pour réduire l’écart (2-1, 79e). De quoi offrir dix minutes de folie dans ce match, mais pas de quoi permettre à Rennes de revenir dans la partie. Solide jusqu’au bout, Montpellier conservait ses 3 points et se retrouve maintenant 7ème à égalité avec son adversaire du jour et l’OM avec 38 points au classement.

Plus d'infos

Commentaires