L'incroyable renouveau de la sélection américaine

Non qualifiée pour la Coupe du monde 2018, la sélection américaine semblait à bout de souffle et à court d'idées. La situation a nettement changé depuis deux ans et l'espoir semble revenu outre-Atlantique. Avec de jeunes talents, les États-Unis entendent bien se qualifier pour le prochain mondial, mais surtout faire sensation en 2026 lorsque le pays accueillera la Coupe du monde avec le Mexique et le Canada.

Konrad de la Fuente, Sergiño Dest et Giovanni Reyna, sous le maillot américain
Konrad de la Fuente, Sergiño Dest et Giovanni Reyna, sous le maillot américain ©Maxppp

Le 10 octobre 2017, le ciel tombe sur la tête des États-Unis. En ballottage favorable pour se qualifier pour la Coupe du monde 2018 qui se déroulera en Russie, la sélection s'incline contre Trinité-et-Tobago (2-1) qui avait remporté qu'un seul de ses neufs matches précédents. Dans le même temps, le Panama et Honduras s'imposeront et seront respectivement qualifié et barragiste. Cet échec traduit bien le vieillissement et non renouvellement au sein de la sélection depuis quelques années. Il fait aussi office d'événement puisque les États-Unis ont participé à toutes les Coupes du monde depuis 1998 avec comme meilleur résultat un quart de finale en 2002. Obligée de repartir sur de nouvelles bases, la sélection a alors nommé Gregg Berhalter qui restait sur de bonnes saisons avec la franchise de Columbus Crew. Voulant s'appuyer sur la jeunesse, il a décidé de s'appuyer sur les générations qui se sont illustrées lors des dernières compétitions de jeunes. En 2015, 2017 et 2019, les États-Unis ont atteint les quarts de finale de la compétition révélant quelques talents.

La suite après cette publicité

Et quand on voit la liste de joueurs sélectionnés en novembre pour affronter le Pays de Galles en amical ce jeudi 12 et le Panama ce lundi 16 on peut être confiant pour la sélection à la bannière étoilée. En effet, le groupe américain dispose d'un potentiel totalement fou et le groupe est très jeune. Mis à part Tim Ream (31 ans, Fulham), Sebastian Lletget (28 ans, Los Angeles Galaxys) et John Anthony Brooks (27 ans, Wolfsbourg), les 21 autres joueurs qui composent l'effectif ont 25 ans ou moins. Une équipe clairement portée vers la jeunesse et qui a déjà fière allure. Seulement âgé de 22 ans, Christian Pulisic fait figure d'ancien dans cette équipe. En sélection depuis plus de 4 ans, il a déjà connu 34 capes pour 14 buts et fait figure de taulier. Le joueur de Chelsea qui s'était rapidement révélé au Borussia Dortmund n'est pas titulaire en club et paye sa fragilité physique. Toutefois lorsqu'il est apte, il est capable de porter les Blues comme en fin de saison dernière. Une tête d'affiche qui a su grandir en équipe nationale depuis quelques années comme Weston McKennie. Arrivé à Schalke 04 en provenance de la prestigieuse académie du Dallas FC en 2016, il est devenu une référence en Bundesliga et vient de signer à la Juventus. Avec 19 capes et 6 buts, il a aussi fait son trou en sélection depuis un moment.

Des joueurs dans les plus grands clubs d'Europe

Sensation du dernier mercato, Sergiño Dest (20 ans) a signé au FC Barcelone après seulement un an dans l'équipe première de l'Ajax Amsterdam. Véritable phénomène, le natif d'Almere s'adapte tout doucement à la Liga et se retrouve international depuis seulement un an. S'il doit encore s'affirmer, son rôle en sélection risque rapidement de devenir important. Autre ascension fulgurante, celle de Giovanni Reyna a de quoi impressionner. Malgré une concurrence dantesque au Borussia Dortmund, le joueur de 17 ans est en train de mettre tout le monde d'accord en 2020. Très souvent décisif en ce début de saison avec les Marsupiaux (2 buts et 5 passes décisives en 12 matches), il fait plus qu'honneur à son nom de famille (son père Claudio Reyna a été international américain) et semble suivre un parcours similaire à celui emprunté par Christian Pulisc. C'est donc naturellement qu'il dispose des qualités pour être incontournable en sélection. Face à une grosse concurrence au RB Leipzig, Tyler Adams est néanmoins un joueur qui plaît à son coach Julian Nagelsmann. Âgé de 21 ans, il fait partie de ce groupe américain depuis novembre 2017 et a des allures de cadre dans l'entrejeu avec Weston McKennie.

Connu en France depuis quelques années, le fils du Ballon d'Or 1995 George Weah, Timothy Weah (20 ans) essayera de se faire un prénom lors de la prochaine décennie. Formé au Paris Saint-Germain et désormais au LOSC, il se contente pour l'instant d'un statut de remplaçant, mais goûte souvent à la sélection depuis deux ans. Seulement âgé de 17 ans, Yunus Musah aurait pu marquer avec Valence contre le Real Madrid avant la trêve, mais son but avait été refusé. Auteur d'un grand début de saison, le polyvalent milieu capable de jouer dans l'axe ou sur le côté est l'une des révélations de Liga. Sur une excellente dynamique, il va découvrir pour la première fois la sélection en novembre. Un peu plus âgés, mais encore jeunes, des joueurs comme Zack Steffen (25 ans, Manchester City) et Matt Miazga (25 ans, Anderlecht) n'auront pas forcément la carrière qui leur était annoncée, mais ce sont des cadres de la sélection et devront accompagner ces talents. Moins exposé le gardien Ethan Horvath (25 ans) brille à Bruges malgré la concurrence de Simon Mignolet. Le jeune milieu offensif Richard Ledezma (20 ans) est lui en train de faire ses premiers pas en équipe première avec le PSV Eindhoven. Justement, les États-Unis n'hésitent pas à s'appuyer sur des joueurs qui ne jouent qu'en réserve dans des grands clubs.

C'est le cas de Chris Richards le défenseur de 20 ans qui ne se contente que de miettes avec le Bayern Munich pour l'instant est international, et ce même s'il dispute la majorité de ses matches en troisième division allemande avec la réserve. Même son de cloche pour Konrad De la Fuente qui à 19 ans est l'une des grandes promesses du FC Barcelone, mais n'a toujours pas évolué en Liga. Également prometteurs, Chituru Odunze (18 ans, Leicester) et Owen Otasowie (Wolverhampton) ont aussi découvert la sélection avant le monde professionnel. Vivant des parcours plus surprenants ou moins explosifs, Johnny (19 ans, Internacional Porto Alegre), Ulysses Llanez (19 ans, Heerenveen), Nicholas Gioacchini (20 ans, SM Caen) ou encore Sebastian Soto (20 ans, prêté par Norwich à Telstar) figurent aussi dans les plans de Gregg Berhalter. Absents du dernier rassemblement, des joueurs comme Josh Sargent (20 ans, Werder Brême), Cameron Carter-Vickers (22 ans, prêté par Tottenham à Bournemouth), Brenden Aaronson (20 ans, Philadelphie), Paxton Pomykal (20 ans, FC Dallas), Jesús Ferreira (19 ans, FC Dallas) ou encore Miles Robinson (23 ans, Atlanta United) font partie de ce groupe et peuvent aussi participer au renouveau du football américain.

Plus d'infos

Commentaires