Le sélectionneur allemand pointé du doigt

Si la victoire des Oranje a rempli de joie tout un pays, chez nos voisins allemands en revanche, le temps n’est pas à la rigolade. La presse allemande s’en prend à Joachim Low et notamment le journal référence Bild. « Joachim, ça ne fonctionne pas comme ça », titre le journal, insatisfait des performances du sélectionneur de la Mannschaft. D’ailleurs sur leur site internet, on voit que c’est un 6, la pire note possible qui est donnée à Joachim Low. « L’ossature des champions du monde 2014 est-elle encore la clé du succès ? », s’interroge le quotidien. « Pas d’audace novatrice, pas d’idée de jeu », balance Bild, avant de reprocher au sélectionneur la présence de Sané sur la touche au coup d’envoi.

Griezmann veut marquer l’histoire de son club

En Espagne, Antoine Griezmann fait encore parler de lui. Dans un entretien exclusif pour Marca, il a une nouvelle fois répondu aux questions sur la plus grande récompense individuelle pour un joueur de foot, Le ballon d’or. « Si je le gagne avec l’Atlético, je rentrerai dans l’histoire du club. Ce serait une fierté », a t-il déclaré. Avant d’ajouter : « Ce serait bien que ce soit un Français. Si c’est moi, c’est encore mieux. Mais si c’est un Français, je serais aussi fier. On a fait un grand Mondial, c’est très difficile de gagner. »

Quand Manchester City voulait s’offrir Messi

Toujours dans la presse ibérique, on apprend que Manchester City a longtemps fait les yeux doux à Lionel Messi. C’est ce qu’on peut lire dans Mundo Deportivo. En effet, c’est le président des Citizens en personne qui l’a avoué. Khaldoon al Mubarak a expliqué que le joueur qu’il voulait, mais qu’il ne pourrait pas faire venir à Manchester n’était autre que Messi. « Nous avons demandé à Guardiola de lui parler, nous lui avons offert le triple du salaire qu’il a au Barça, mais Messi n’a jamais accepté », a déclaré le président de City.