La punchline de Mourinho fait du bruit

« J’ai été grossier. Mais j’ai été grossier envers un idiot. » Voilà ce que vous allez lire en long, en large et en travers si vous lisez la presse anglaise de ce jeudi matin. Une punchline signée bien évidemment José Mourinho. Le Special One a fait le show hier à Southampton, où son équipe s’est inclinée 0-1. Durant la rencontre, il est allé espionner les notes d’un des entraîneurs adjoints des Saints. Un comportement signalé et que l’arbitre de la rencontre a sanctionné d’un carton jaune. Mais le spectacle ne s’est pas arrêté là et a continué en conférence de presse. Le Portugais a alors lâché : « j’ai été grossier. Mais j’ai été grossier envers un idiot. J’ai clairement mérité le carton jaune, j’ai mal parlé avec ce type. » La déclaration entière se retrouve en une du Sun et le mot « idiot » s’affiche en première page du Daily Express et du Daily Star. Bref, les tabloïds se régalent et n’en demandaient pas tant.

Balotelli dans une nouvelle polémique

Mario Balotelli fait les gros titres en Italie pour ce deuxième jour de l’année. Mais le problème, c’est que ce n’est pas pour ses performances sur le terrain. Le soir du Nouvel An, l’Italien est rentré en voiture et a littéralement explosé l’avant de celle-ci. Comment a-t-il fait son compte ? Et bien l’attaquant s’est tout simplement trompé de maison et a percuté le portail de son voisin. Mais ce n’est pas tout. Balotelli est sorti de la voiture et est rentré se coucher laissant son véhicule devant la maison de son voisin. Une nouvelle frasque qui fait la une du Quotidiano Sportivo qui écrit que nous sommes entrés dans « une nouvelle année », mais que nous avons retrouvé « l’ancien Balo » avec cet incident. « Un incident et une polémique pour la nouvelle année », voilà ce qu’écrit le Corriere dello Sport qui semble le déplorer.

Une guerre des gardiens au Bayern Munich ?

D’ordinaire, une recrue fait parler d’elle lorsqu’elle arrive ou brille avec son nouveau club. Et bien à en croire Sport Bild ce matin, le Bayern Munich serait au cœur d’un bras de fer au sein du club alors même que sa recrue n’a pas encore signé. Explications. En fin de contrat en juin prochain avec Schalke 04, le gardien Alexander Nübel est en très bonne position afin de signer libre au Bayern cet été. Ceci dans un but pour les dirigeants bavarois : préparer l’avenir et la succession de Manuel Neuer. Pour cela, ils auraient demandé à leur gardien de partager le temps de jeu la saison prochaine avec Nübel et ainsi le faire progresser. Mais ils se sont opposés au refus catégorique de Neuer, qui n’a pas été vraiment ravi de la proposition. Alors, ce non va-t-il remettre en cause la signature de Nübel ? Réponse dans quelques mois.