Avec des maillots généralement vendus aux alentours de 80€ et 85€ et à plus de 100 € avec flocage, les clubs de la planète football ont très vite compris que la vente de tuniques pouvait rapporter gros. Le Real Madrid a d’ailleurs fait du recrutement de stars planétaires (Zidane, Beckham, Ronaldo entre autres) une tactique privilégiée pour remplir ses caisses. Dans une étude menée entre 2011 et 2016 par le Dr Peter Rohlmann pour PR Marketing et relayée par Sport Marketing MD, c’est Manchester United qui domine les débats.

PR Marketing a analysé le volume des ventes de maillots officiels des meilleures équipes du monde au cours des cinq dernières saisons, allant de la saison 2011-12 à la fin de la saison 2015-16. Avec les données récoltées, l’agence de conseil a procédé à une analyse durant laquelle il a été déterminé un volume moyen de ventes annuelles pour les différentes saisons analysées. Un montant d’achat de maillots globalement en hausse qui n’étonne pas le Dr Peter Rohlmann, spécialiste de ce type d’études. « En général, les ventes de maillots ont augmenté à un taux de croissance constant. Les maillots de football sont plus populaires que jamais et leurs designs attrayants séduisent de plus en plus les fans qui veulent les porter les jours de match mais aussi au quotidien. »

Manchester United au top, le PSG, l’OL et l’OM au rendez-vous

Les Red Devils sont les grands gagnants avec 1 750 000 maillots vendus en moyenne chaque année dans le monde. À la vue de ces chiffres, on comprend mieux pourquoi Adidas a dépensé un montant d’un milliard d’Euros sur 10 ans pour s’offrir Manchester United. Le club mancunien domine d’ailleurs largement le top 20 devant les deux mastodontes espagnols que sont le Real Madrid (1 650 000 en baisse de 100 000) et le Barça (1 278 000). Le Bayern Munich étant le dernier club à dépasser le million de tuniques vendues par an avec 1 200 000 unités. Avec 900 000 unités, Chelsea apparaît en cinquième position. Dans le cas des Blues, cette fois-ci, c’est Nike qui est parti à l’assaut du club londonien en se liant avec le club de Roman Abramovich contre un gros chèque.

Plus généralement, la toute-puissance financière et l’attractivité de la Premier League se retrouvent dans cette étude. On notera que les clubs anglais sont particulièrement représentés avec six clubs, contre trois pour l’Espagne, trois pour l’Allemagne, trois pour l’Italie et trois pour la France. En effet, s’il est encore loin du top 5, le PSG continue sa lente montée vers les sommets, fort de son ambitieuse stratégie marketing développée depuis plusieurs années sous l’impulsion du Qatar, de QSI et de Nike qui redouble d’ingéniosité pour proposer des maillots originaux tels que le maillot third PSG 2016-17 sorti il y a quelques semaines. Quant à l’OM, il reste entre 2011 et 2016, un club qui compte sur l’échiquier international et vend plus de maillots que l’Atletico Madrid ou encore que les deux clubs de Milan. Enfin, l’Olympique Lyonnais culmine au 19e rang du classement avec 177 000 unités vendues…