Au lendemain de la qualification de l’En Avant de Guingamp, suite à sa victoire face à l’AS Monaco (2-2, 5 t.a.b à 4), pour la finale de la Coupe de la Ligue BKT, le Racing Club de Strasbourg accueillait ce mercredi les Girondins de Bordeaux pour la deuxième demi-finale de la compétition. À la Meinau, un billet pour la finale au stade Pierre-Mauroy était donc en jeu. Pour accéder au dernier carré, le Racing a éliminé le LOSC, l’OM et l’OL, alors que le club au scapulaire, arrivé dans la compétition en huitièmes de finale, a dominé Dijon et Le Havre. Côté strasbourgeois, Thierry Laurey optait pour un 5-3-2 avec le duo Mothiba-Ajorque devant. Dans les rangs bordelais, Éric Bedouet alignait un 4-2-3-1 avec Karamoh-Sankharé-Kalu derrière Briand.

Sur le coup d’envoi, les Girondins tentaient directement de marquer puisque Briand essayait de placer un lob, mais Kamara ne tremblait pas (1ère). Les Strasbourgeois prenaient cependant les choses en main. Servi par Caci, Ajorque ne cadrait pas sa tentative (7e), avant que Costil ne s’impose sur une frappe de Mothiba (8e). Supérieurs en ce début de match, les locaux levaient ensuite le pied et les Girondins se rapprochaient de leur surface. Karamoh armait d’abord une frappe depuis le côté gauche mais ce dernier trouvait le petit filet avec son tir dévié par Koné (13e). Et les visiteurs ouvraient la marque sur ce coup de pied arrêté. Karamoh s’en chargeait justement et Kamara manquait sa sortie. Présent à la retombée du ballon, Sankharé ouvrait la marque d’une volée (14e, 0-1).

Strasbourg renversant après la pause !

Surpris, les Strasbourgeois essayaient d’égaliser mais Sissoko (20e) et Ajorque (30e) ne cadraient pas leur tentative. Juste avant la pause, le premier cité pensait même obtenir un penalty pour un tacle de Koundé mais M. Gautier sifflait simulation et sortait un avertissement pour le milieu du Racing. Le score était donc de 1-0 en faveur de Bordeaux à la pause. Mais au retour des vestiaires, la rencontre prenait une autre tournure. Après une belle transversale, Lala débordait et cherchait Mothiba devant le but, légèrement trop court. Costil repoussait le centre mais Ajorque, qui avait bien suivi, égalisait (49e, 1-1). Boostés par ce but, les Strasbourgeois poussaient de plus en plus et ne s’arrêtaient pas là. Très en vue ce soir dans son couloir, Lala recevait le ballon sur une passe d’Ajorque, auteur d’un grand match, et trouvait cette fois-ci Mothiba qui ajustait Costil en première intention (55e, 2-1). Et le spectacle strasbourgeois continuait derrière.

Chaque action du Racing se transformait en effet en but. Auteur de l’ouverture du score, Ajorque remettait le ballon sur Mothiba à la suite d’un coup-franc de Thomasson et l’attaquant strasbourgeois terminait le travail d’une reprise de volée (60e, 3-1). En seulement quinze minutes, les Strasbourgeois renversaient donc les Girondins. Dès lors, les visiteurs essayaient d’approcher la surface adverse pour créer le danger mais n’y arrivaient pas. Il fallait attendre la 79e minute pour voir une occasion girondine, mais la frappe de Cornelius passait de peu à côté (79e). Finalement, Bordeaux relançait la fin de match. Kamano fixait Koné côté gauche avant de servir Briand. L’ancien joueur de Guingamp ouvrait bien son pied pour réduire l’écart (82e, 3-2). Da Costa trouvait lui la barre transversale de la tête (86e) et l’arbitre sifflait ensuite la fin du match. Strasbourg défiera donc Guingamp en finale le 30 mars.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.