Indispensable. Entré en jeu à la 72e minute en lieu et place de Wissam Ben Yedder, Olivier Giroud n’a eu besoin que de quatre minutes pour débloquer l’attaque de l’équipe de France qui butait sur la solide défense de Turquie depuis l’entame de la rencontre. Un 38e but en Bleu, quelques jours après s’être déjà montré décisif en Islande en transformant le penalty synonyme de victoire (0-1). Au sortir du nul (1-1), en zone mixte, le buteur tricolore a préféré la jouer collectif, même si ses quelques mots en disaient long sur sa satisfaction.

« Antoine (Griezmann) tire très bien le corner et après, comme on dit, il faut être bon endroit au bon moment. C’est un coup de tête rageur on va dire », a-t-il lâché. Ses partenaires l’ont salué et félicité dans les coursives du Stade de France. « Il a fait une belle entrée. C’est un grand attaquant, il nous fait énormément de bien. On avait besoin de lui quand il est entré, il a répondu présent », a ainsi confié Antoine Griezmann, repris et imité par Lucas Hernandez au micro de M6. « Quand Giroud est entré sur le terrain, il nous a fait du bien », a souligné le défenseur du Bayern Munich.

« Je remonte à Chelsea gonflé à bloc »

Didier Deschamps a lui aussi évoqué la prestation de son n° 9 en conférence de presse d’après-match. « Ce n’est pas faute de le défendre. Il marque souvent. C’est pour ça que je le prends et je lui fais confiance. Ça fait plus deux à son compteur sur ce rassemblement. C’est un atout offensif important pour nous », a-t-il lancé, évoquant la situation de son joueur à Chelsea et un possible départ au mercato. « Il subit sa situation, c’est un entraîneur qui ne le fait pas jouer. En janvier ? À lui de voir », a-t-il glissé.

Le champion du Monde 2018, lui, tient bon. « Je pense que le coach (de Chelsea) voit les matches. En tout cas, je remonte à Chelsea gonflé à bloc. C’est une bouffée d’oxygène parce que, pour diverses raisons, je n’avais pas beaucoup joué depuis le dernier rassemblement, donc, évidemment, ça fait du bien d’être décisif », a-t-il conclu. Indispensable mais sans cesse discuté, Olivier Giroud a encore répondu présent. Pour le plus grand bonheur des Bleus. Qu’en diront Frank Lampard et les Blues ?