C’est une nouvelle désillusion qui fait très mal. Arsenal s’est effondré à domicile jeudi soir face à l’Olympiakos et a été éliminé de la Ligue Europa dès les seizièmes de finale à l’issue d’un match retour assez fou. Le club grec a arraché la prolongation en marquant un but sur corner, point faible défensif des Gunners. Aubameyang a cru donner la qualification en marquant, en prolongations d’une superbe bicyclette mais El-Arabi a de nouveau sanctionné les errements défensifs adverses pour offrir la victoire aux siens. Aubameyang a lui eu une ultime balle de match mais a vendangé une occasion pourtant extraordinaire.

Interrogé à l’issue de la rencontre, l’attaquant gabonais, l’élément le plus dangereux des Gunners depuis le début de saison, est revenu sur ce loupé. « Je ne sais même pas (comment il n’a pas marqué, ndlr), je me sens très très mal. Mais ça peut arriver. Je ne sais pas comment j’ai raté cette occasion. J’étais fatigué, j’avais des crampes mais je devais marquer ce but », a-t-il déclaré. Si les fans ont dû lui en vouloir sur le moment, il serait injuste de l’incriminer trop durement au regard des buts si précieux qu’il amène au club londonien. Mais ce nouvel échec montre à quel point le chemin est encore long pour l’entraîneur Mikel Arteta et ses hommes.

Arteta est touché

Le coach espagnol, qui a redressé un peu la barre en championnat ces dernières semaines (même si Arsenal reste seulement 9e de Premier League), était très touché. « Cela fait très mal. Nous avions beaucoup d’espoirs dans cette compétition. C’était une très bonne manière pour nous de retrouver l’Europe et c’est une très belle compétition. Je pense que nous avons fait beaucoup de choses positives dans ce match. Nous avons créé assez d’occasions pour l’emporter mais concéder deux buts dans un match comme ça te met forcément en danger. » Il a surtout stigmatisé le comportement défensif de ses joueurs, notamment sur le premier but de l’Olympiakos et a reconnu avoir beaucoup de travail devant lui.

Où sera Arsenal en fin de saison ? Toujours qualifiés pour une Coupe d’Europe depuis la saison 1996-1997, les Gunners sont bien mal partis pour une nouvelle qualification. Il faudra réaliser un parcours presque sans faute en championnat ou bien remporter la FA Cup (où ils affronteront Portsmouth au prochain tour) pour y parvenir. « Nous allons essayer de progresser en championnat et de gagner autant de matches que possible et nous verrons quelle est notre chance de nous qualifier », a glissé Aubameyang. Il n’y a plus que cela à espérer.