Pour beaucoup, c’était plus qu’un quart de finale de FA Cup lundi soir à Stamford Bridge entre Chelsea et Manchester United. Nombreux étaient les fans de Chelsea à attendre le retour de José Mourinho sur la pelouse qui l’a consacré comme l’un des meilleurs entraîneurs du monde. Pas pour le congratuler, mais plutôt pour lui faire entendre leur nouvelle position par rapport au Portugais : ils ne l’aiment plus. Et Mourinho a pu le constater après un échange virulent avec le bouillant Antonio Conte, l’entraîneur italien des Blues.

Des supporters, face à cette scène qui fait le tour de la presse anglaise, ont appelé Mourinho « Judas » et lançaient des chants comme « fuck off Mourinho ». Ce à quoi le Portugais a répondu par trois doigts levés, représentant les trois titres de champion d’Angleterre glanés à Chelsea. Nouvelle réaction du public : « Tout est de ta faute », puis « tu n’es plus spécial désormais », en référence à son surnom de « Special One ».

"Judas est le numéro 1"

C’est donc un retour houleux qu’a vécu Mourinho, quelques mois après avoir encaissé un 4-0 humiliant en Premier League sur son ancienne pelouse (9e journée de Premier League). En conférence de presse après la rencontre, il a tenu à répondre à ses anciens fans. « Ils peuvent m’appeler comme ils veulent. Je suis un professionnel. Je défends mon club. Et en attendant qu’ils aient un entraîneur avec 4 titres de Premier League gagnés avec eux, je suis le numéro 1. Quand ils auront quelqu’un qui a gagné 4 titres, je deviendrai le numéro 2. Mais d’ici là, Judas est le numéro 1 », a-t-il lancé.

Il a bien sûr déploré l’exclusion d’Ander Herrera, assurant que sans cela, Manchester United l’aurait emporté. « Avant l’expulsion, j’avais l’impression que nous allions gagner et que tout était sous contrôle. (…) Ils ne tapaient que des longs ballons, des mauvais longs ballons, mais à partir du moment où nous avions un joueur de moins, c’était plus facile pour eux », a-t-il regretté. Du pur Mourinho.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10