Si le Stade Rennais s’est qualifié ce mercredi soir pour les demi-finales de la Coupe de France après sa victoire (3-0) contre Belfort (N2), il s’est également distingué par un geste pas très fair-play. D’après Ouest-France, le club breton n’a pas laissé sa part de la recette à son adversaire du soir.

Cette part est estimée à 50 000 euros, soit la moitié de ce que devait percevoir l’actuel 3e de Ligue 1. Toujours selon le média, le Stade Rennais a souhaité conserver cette part pour couvrir ses frais de déplacement. Un geste qui rappelle celui de l’OM début janvier contre Trelissac.