« Oui, c’est une possibilité que Bartomeu leur ait parlé, notre obligation est d’avoir des contacts avec les joueurs ». À demi-mot, dimanche soir, le directeur des relations institutionnelles et sportives du FC Barcelone Guillermo Amor avouait des contacts avec Antoine Griezmann en vue d’un éventuel transfert.

Des propos qui pourraient coûter cher aux Barcelonais. Ainsi, selon la Cadena SER, l’Atlético de Madrid étudie les propos du dirigeant barcelonais pour savoir si elle dénonce ou non le Barça, qui aurait ainsi contacté avec un joueur sous contrat.