Arrivé au Paris FC en septembre, Jérémy Ménez était annoncé comme le sauveur d’une équipe parisienne bien mal en point en Ligue 2 (2 points en 9 journées). Mais après de bons débuts avec notamment 3 passes décisives, l’ex-joueur du PSG a marqué le pas. « A mon arrivée, je n’avais pas joué depuis plusieurs mois. J’ai fait de bons débuts et puis physiquement, j’ai eu trois semaines difficiles en fin d’année. Logiquement, mon corps a dû se réhabituer à de gros efforts. Beaucoup oublient que je me suis fait les croisés en juillet 2018 », a-t-il déclaré à L’Équipe.

L’ex-international français fait partie de la génération dorée de 1987 avec Karim Benzema, Hatem Ben Arfa et Samir Nasri. Et pour cela, les attentes exigées autour de lui sont très élevées. Passé par l’AS Monaco, l’AS Rome, le Milan AC ou encore le Club América plus récemment, Ménez le sait et compte bien montrer toute l’étendue de son talent en 2e partie de saison. « Il y a de l’exigence à mon égard mais je le dis, je suis capable de faire beaucoup, beaucoup mieux. Je vais aider l’équipe et faire une grosse deuxième partie de saison. Vous allez voir le vrai Jérémy Ménez », a-t-il rapporté. Et il pourrait se distinguer dès ce vendredi soir. A 20h, le PFC affrontera le club formateur de Ménez, le FC Sochaux-Montbéliard, au stade Auguste-Bonal.