Le Sporting CP se souviendra longtemps de son déplacement à Vila do Conde ce dimanche. Les Leões, qui sortaient d’une fort belle prestation contre le Real Madrid quelques jours plus tôt (défaite 2-1, 1ère journée de Ligue des Champions), ont essuyé leur premier revers de la saison en Liga NOS face à Rio Ave (3-1, 5e journée). Les Lisboètes ont notamment subi la loi d’un jeune attaquant, Gil Dias (19 ans). Tout au long de la première période, le n° 31 des Vilacondenses allait martyriser une bien passive défense sportinguista. Impliqué sur l’ouverture du score de Tarantini (29e), il servait quelques minutes plus tard, d’un subtil extérieur du gauche, Hélder Guedes qui s’en allait doubler la mise face à Rui Patricio (36e) avant d’inscrire lui-même le troisième et dernier but des siens d’une reprise du gauche (43e). Quarante-cinq minutes de très haut niveau qui l’ont propulsé au rang de sensation au Portugal. A Bola lui accordait en effet ce mardi une pleine page.

« Je n’aime pas faire de commentaires individuels. Mais si les joueurs croient en eux comme je crois en eux, il est évident que nos prestations seront meilleures », a lancé son entraîneur Nuno Capucho, ancien international lusitanien (34 sélections, 2 réalisations), en conférence de presse d’après-match. Le message est passé. La promesse est bel et bien là. Prêté par l’AS Monaco, qu’il a rejoint sur les conseils d’un certain Jorge Mendes en janvier 2015 en provenance de Braga, avec qui il venait de remporter le championnat des moins de 17 ans au Portugal, il est désormais attendu. Un nouveau statut qu’il doit maintenant apprendre â gérer au mieux. Ses anciens partenaires à Varzim, où il était prêté la saison passée (6 réalisations en 15 apparitions en Segunda Liga lors du second semestre de l’exercice, joueur du mois en février), lui font entièrement confiance pour y parvenir, à commencer par José Postiga (20 ans, Varzim, prêté à Viseu).

Un avenir doré ?

« J’ai joué avec lui dans les sélections de jeunes. Il est arrivé à Varzim au même moment que moi. Gil est bon joueur et je savais qu’il allait réussir à Rio Ave, car il y a plus d’espaces en Liga NOS et il a besoin d’espaces pour montrer l’étendue de son talent. Quand il est en confiance, il est redoutable, très dur à prendre pour un défenseur. (...) Sérieusement, Gil a tout pour s’imposer au plus haut niveau », a-t-il lancé à A Bola. Même son de cloche pour Wilson Manafa (22 ans, Portimonense, ex-Varzim). « L’objectif de Gil devra être de réaliser une bonne saison avec Rio Ave pour, ensuite, gagner sa place à Monaco. Il est très jeune et il est en phase de progression », a-t-il expliqué, lui aussi dans les colonnes du quotidien portugais. Les pensionnaires de Louis II, avec qui il est sous contrat jusqu’en juin 2019, semblent donc tenir un véritable diamant. Ils avaient pu s’en apercevoir lors de ses débuts avec la réserve princière, en CFA (9 buts en 13 matches !).

L’ASM - où il a, selon nos informations, laissé le souvenir d’un joueur très discret en dehors des terrains, mais très à l’aise techniquement balle au pied, capable d’éliminer facilement ses adversaires directs et doté d’une très bonne frappe - ne devrait donc pas hésiter à le rappeler s’il confirme sa forme du moment. D’autant que, si l’on en croit Pedro Duarte, un de ses formateurs à Braga, qui officie désormais en Chine, au Tianjin Teda, il a même le potentiel pour aller beaucoup plus haut. « Gil (1m83, 75 kg) a un dribble court ravageur, très rapide, il possède un sacré pouvoir d’accélération. Son pied gauche est d’une grande qualité. Il a un entourage qui lui maintient les pieds sur terre », a-t-il apprécié au micro de la radio portugaise Radio Renascença avant de lâcher. « Gil est un joueur qui intègrera la sélection A du Portugal ». Une prédiction qui en dit long sur le potentiel du Lusitanien, international en U18, U19 et U20 (16 sélections au total, 4 buts). La suite de la saison de Gil Dias au Portugal est donc à suivre de près. La prochaine sensation de Monaco, ça pourrait être lui !