Au Paris Saint-Germain, Yuri Berchiche est une recrue à 17 M€ qui n’a jamais été présentée. Gustavo Hebling, lui, n’a jamais été présenté à la presse, ni officiellement annoncé d’ailleurs par le club de la capitale. Âgé à l’époque de 19 ans, le milieu de terrain brésilien avait vu son transfert au PSG être officialisé par le PEC Zwolle qui l’avait précisé dans son communiqué annonçant l’arrivée du joueur en Hollande sous forme de prêt. Une manière bien étrange de traiter une nouvelle recrue. Aux Pays-Bas, Hebling ne connaîtra pas un franc succès puisqu’il n’a disputé que dix matches d’Eredivisie.

Après deux saisons passées en Hollande, le Brésilien pensait enfin avoir sa chance chez les Rouge-et-Bleu. En vain. Le 31 août dernier, le PSG communiquait pour la première fois sur son joueur de manière officielle, pour annoncer son départ au Portugal, à Portimonense. Un départ réalisé dans le cadre d’un transfert définitif précise d’ailleurs le communiqué. Mais dans une interview accordée au média brésilien UOL, Gustavo Hebling a signé des déclarations pour le moins étonnantes. En effet, alors qu’il est transféré, le Brésilien... est toujours payé par le PSG !

Hebling toujours payé par le PSG

« J’ai signé au PSG pour cinq ans, tout en sachant que j’allais être prêté deux ans au PEC Zwolle, aux Pays-Bas. Lors de ma première saison, je savais que ça allait être difficile. Durant la deuxième, j’avais des désaccords avec l’entraîneur et j’ai demandé au PSG si je pouvais revenir et faire la pré-saison. Ils m’ont dit que ça allait être difficile parce que je ne jouais pas à Zwolle. L’opportunité Portimonense est alors arrivée. Antero (Henrique) est associé avec le président (de Portimonense) et il a suggéré cette option pour que je retrouve du rythme. C’est le PSG qui paie mon salaire. Ils se sont mis d’accord pour que je n’occupe pas de place d’extracommunautaire et pour qu’ils aient une option de rachat ».

Une option de rachat que le club de la capitale ne risque pas d’activer tout de suite, Hebling n’ayant toujours pas disputé le moindre match de Liga NOS avec sa nouvelle équipe. Pas de quoi lui ôter l’espoir de jouer un jour avec le PSG. Car si l’on en croît le joueur, les dirigeants parisiens sont en contact avec lui. « Je suis resté pratiquement trois ans sans jouer, mais je suis motivé à l’idée d’être lié au meilleur club du monde. Je discute avec Maxwell et avec Antero, ça m’aide beaucoup à tenir ».