Le match nul face à Villarreal jeudi soir (2-2) est mal passé à Madrid. Un résultat qui peut paraître anecdotique chez une équipe certes en difficulté mais qui reste une valeur sûre du championnat, mais qui vient confirmer des maux présents au club depuis quelques mois. A tel point que, comme l’explique Marca, beaucoup de choses sont remises en question à Madrid ces dernières heures.

Et forcément, le premier homme pointé du doigt est - comme c’est habituel - l’entraîneur, Santiago Solari. L’Argentin sait qu’il n’a pas pris les bonnes décisions face au Sous-Marin Jaune, ne parvenant pas à rebooster son équipe en deuxième période. Certaines de ses décisions n’auraient en plus pas plu aux dirigeants. Et ce n’est pas tout, puisque ces derniers lui auraient déjà fait savoir, ainsi qu’aux joueurs, que l’attitude et le comportement de l’équipe face à Villarreal leur a déplu.

Solari et les joueurs se sont fait remonter les bretelles

Certains membres de l’effectif merengue ont même été pointés du doigt, et le média espagnol cite notamment Marcelo, auteur d’une très faible prestation jeudi soir. C’est clair pour les dirigeants : les prestations des joueurs et le comportement global de l’équipe doivent s’améliorer de façon imminente. Ils estimeraient cependant qu’il est encore possible de redresser la barre. Et c’est probablement pour cette raison que le mercato hivernal s’annonce calme, toujours selon Marca.

Brahim Diaz devrait donc être le seul nouveau visage de l’équipe pour la deuxième partie de saison, même si à Madrid certaines voix s’élèvent pour réclamer l’arrivée d’un attaquant. C’est plus cet été que les Merengues devraient se montrer actifs, recrutant des joueurs impossibles à attirer lors d’un mercato hivernal, avec le nom d’Eden Hazard qui revient incessamment. L’hiver devrait être donc plutôt calme en terme d’arrivées à Madrid, mais Santiago Solari et ses troupes savent à quoi s’en tenir...