Après son succès face au Rayo Vallecano le 15 décembre en Liga (1-0), le Real Madrid avait rendez-vous avec la Coupe du Monde des clubs 2018, qui se tenait aux Émirats arabes unis. Et la Casa Blanca a décroché un quatrième sacre dans la compétition grâce à des victoires face à Kashima en demi-finale (3-1) et Al-Ain en finale (4-1). Du coup, les Merengues faisaient leur rentrée ce jeudi soir à l’Estadio de la Ceramica face à Villarreal, pour un match en retard de la 17e journée du championnat d’Espagne. De son côté, le sous-marin jaune avait fait match nul contre Huesca (2-2) avant les fêtes. Pour ce match décalé, Luis Garcia Plaza alignait un 4-4-2 avec Fuego seul au poste de milieu défensif et un duo Moreno-Chukwueze en attaque. Côté madrilène, Santiago Solari optait pour un 4-3-3 avec les Français Varane et Benzema titulaires. Dès le début de rencontre, les troupes de Luis Garcia Plaza posaient des problèmes aux Merengues et prenaient possession du ballon tout en exerçant un gros pressing lors des phases défensives.

Déjà très actif, Chukwueze obligeait Courtois à réaliser une première parade au sol (3e), mais l’international nigérian remettait le feu dans la défense madrilène. Après une belle percée, ce dernier décalait Cazorla côté gauche dont la belle frappe enroulée terminait dans le petit filet intérieur pour l’ouverture du score (4e, 1-0) ! Pas le temps de célébrer cependant pour les locaux puisque le Real répondait derrière. Sur un magnifique centre signé Vazquez, Benzema catapultait le ballon au fond des filets d’un coup de tête (7e, 1-1), marquant ainsi son septième but de la saison en Liga. Et les Français étaient en forme ce soir. Car après une occasion de Vazquez, sa frappe ayant été repoussée par Asenjo (15e), les Madrilènes passaient devant grâce à... Varane ! Le champion du Monde 2018 reprenait de la tête un coup franc de Kroos pour donner l’avantage aux siens (20e, 1-2). L’international français signait ainsi le troisième but de sa carrière en Liga, le premier avec le Real Madrid depuis presque deux ans.

Santi Cazorla ce sauveur !

Après ces vingt premières minutes assez intenses, le rythme de la rencontre baissait considérablement et les deux formations se disputaient le ballon dans l’entrejeu. Les champions d’Europe se montraient un peu plus offensivement et Modric pensait inscrire le troisième but madrilène. Après une frappe repoussée de Benzema, Kroos butait sur Asenjo qui redonnait le ballon au Croate. Ce dernier marquait mais le but était logiquement refusé pour une position de hors-jeu (33e). Et après une fin de première période à l’avantage de Villarreal, l’arbitre sifflait la pause sur ce score à l’avantage du Real (1-2). À la mi-temps, Santiago Solari apportait déjà du sang neuf puisqu’Isco remplaçait Bale. Le début de la deuxième période n’était pas très intéressant et le Real Madrid affichait une possession de balle juste au-dessus des 50%. En face, Chukwueze tentait souvent de créer le danger aux abords de la surface madrilène mais la défense du Real restait vigilante. Les deux entraîneurs procédaient alors à des changements après l’heure de jeu pour tenter de faire bouger les choses.

Le deuxième acte s’emballait alors légèrement avec quelques occasions. Pas assez attaqué à l’entrée de la surface madrilène, Moreno décochait une belle frappe du gauche qui passait de peu à côté du but de Courtois, qui avait plongé (65e). Le Real Madrid répondait rapidement. Après un contre favorable, Vazquez se présentait face à Asenjo et voyait sa frappe être sortie par le portier adverse alors que Benzema attendait tranquillement le ballon seul à gauche (66e)... Le temps passait mais le score ne bougeait plus, jusqu’à la 82e minute de jeu. L’ancien Gunner, présent tout seul au deuxième poteau, reprenait un magnifique centre de Fornals et égalisait grâce à ce deuxième but (82e, 2-2) ! Isco tentait ensuite sa chance mais sa frappe puissante était sortie par Asenjo, encore décisif (85e). Finalement, Villarreal et le Real Madrid se séparaient sur ce match nul 2-2. Les Merengues rataient donc l’occasion de revenir à hauteur du Séville FC, troisième. Le sous-marin jaune sortait lui de la zone rouge (17e) avec ce point pris.