Ce dimanche soir, le Real Madrid s’est imposé sur le score de quatre buts à un contre Valladolid. Cette victoire donne un peu d’air à Santiago Solari, sur la sellette depuis l’élimination de la Casa Blanca contre l’Ajax Amsterdam au stade des huitièmes de finale de la Ligue des Champions (2-1 ; 1-4). Ce qui maintient encore en vie l’ancien milieu de terrain c’est surtout l’absence de candidat viable pour venir sauver les Merengues en cours de saison.

Mais selon El Pais, c’est surtout que Zinedine Zidane, parti l’été dernier, n’est pas pour reprendre le club maintenant. Jeudi dernier, Florentino Pérez a bien proposé le nom du Français mais ni lui, ni son bras droit, José Ángel Sánchez, n’ont appelé directement le natif de Marseille pour lui proposer le poste et que c’est par personnes interposées qu’ils ont eu la réponse : ce ne sera pas maintenant et même cet été, rien ne sera sûr puisqu’il dispose d’une offre de la Juventus pour un contrat jusqu’en 2022.

Zidane en veut aux dirigeants

Mais si cela s’est passé ainsi, c’est parce que les relations se sont extrêmement tendues entre Florentino Pérez et Zinedine Zidane au départ du Français. D’une part, sa démission est due au fait que Pérez avait décidé de conserver Gareth Bale sans l’avoir prévenu et surtout qu’Hazard, Neymar ou Mbappé débarquerait si Cristiano Ronaldo partait, ce qui n’a absolument pas été le cas. Mais tout cela ne s’arrête pas là. Zinedine Zidane aurait mal vécu certaines choses.

Il n’aurait pas du tout apprécié que son départ soit expliqué par des raisons personnelles et notamment celle que son fils - et gardien de but - Luca devienne le deuxième portier des Merengues. Il aurait ainsi mal pris le recrutement d’Andriy Lunin, prêté actuellement à Leganés. Pour toutes ces raisons, il semble peu probable que Zidane retourne au Real Madrid. Mais la Casa Blanca a peut-être plus de chances avec José Mourinho, libre depuis son départ de Chelsea en décembre dernier...