Hier, le Real Madrid s’est à nouveau incliné. Cette fois, ce fut au Santiago Bernabeu contre Levante (1-2). Marcelo avait redonné de l’espoir à la Casa Blanca (72e), mais cela n’a pas suffi pour répondre aux deux réalisations des visiteurs inscrits par Morales (6e) et Roger (13e). À l’heure actuelle, le Real Madrid est cinquième de Liga, mais pourrait vite passer à la sixième place puisque l’Espanyol, en fin d’après-midi, se déplace sur le terrain de Huesca, bon dernier.

En neuf matches joués, Julen Lopetegui, qui avait quitté la sélection espagnole avant la Coupe du Monde pour remplacer Zinedine Zidane, n’a réussi à l’emporter qu’à quatre reprises pour deux nuls et déjà trois défaites. Dès lors, la question de sa succession va très probablement se poser dans les heures ou les jours qui viennent. Pourtant, hier, ses joueurs avaient tenu à lui apporter leur soutien. Mais c’était déjà le cas avant son éviction de la Roja...

Lopetegui sur le banc mardi ?

« Nous sommes à mort avec lui. Il nous dit les choses très clairement et l’entente est très bonne. Nous devons laisser l’entraîneur travailler. J’aime les couleurs de ce club et je me sens mal quand nous ne gagnons pas. La comparaison avec Benitez me paraît injuste », a ainsi expliqué le latéral gauche et buteur hier, Marcelo. Mais on sait que la patience n’est pas la qualité principale des grands clubs et encore moins de Florentino Perez, le président des Merengues.

Ce matin, la Cadena Ser nous apporte une nouvelle information : Perez aurait rencontré hier, après la rencontre, Julen Lopetegui. Si le contenu de la discussion n’est pas connu, l’entraîneur aurait acquis la certitude qu’il serait sur le banc de touche ce mardi pour la troisième journée de la Ligue des Champions contre le Viktoria Plzeň. La question est plutôt de savoir jusqu’à quand il y sera et surtout si les résultats vont voir leur courbe s’inverser. Il serait temps.