Décidément, le FC Barcelone et le PSG sont liés sur le mercato. Il y a bien sûr le houleux transfert de Neymar, qui a clairement tendu les relations entre les deux clubs. Mais au-delà de ce cas particulier, ils se retrouvent cet hiver face aux mêmes difficultés : un dégraissage attendu, presque obligatoire, mais qui peine à se mettre en place. Comme l’explique Sport aujourd’hui, les départs espérés par la direction catalane tardent à se concrétiser. Pour deux raisons majeures.

La première établit un parallèle avec le PSG. En effet, pour l’instant, ce sont surtout des offres de prêt qui parviennent jusqu’au bureau de Josep Maria Bartomeu. Par exemple pour Gerard Deulofeu, condamné à un statut de remplaçant avec le retour de Dembélé et l’arrivée de Coutinho, qui cherche du temps de jeu en vue de la prochaine Coupe du Monde. L’Inter Milan s’intéresse à lui, mais, à l’instar du dossier Pastore, ne propose qu’un prêt avec option d’achat, ce qui a été refusé par le club catalan.

Arda Turan rechigne

Autres candidats au départ, Rafinha et surtout Arda Turan ne trouvent pas preneurs pour l’instant. Pour le premier, cela devrait se décanter, d’autant que le Barça pourrait accepter un prêt. Pour le second en revanche, c’est toujours aussi compliqué. Malgré un statut d’indésirable, Turan ne se presse pas pour changer d’air. Il n’est pas forcément enchanté à l’idée d’un retour en Turquie et n’est pas emballé par un transfert en Chine ou en Angleterre, les deux pays où il pourrait conserver un niveau de rémunération à hauteur de ce qu’il touche au Barça. Les dirigeants catalans espèrent pourtant pouvoir attribuer le numéro 7 du Turc à Coutinho dans les prochaines semaines.

Finalement, seul Aleix Vidal pourrait ramener, assez rapidement, quelques millions. Plutôt bon lors de ses dernières apparitions, l’Espagnol de 28 ans suscite la convoitise du FC Séville, son ancien club, et de Valence. Un transfert à 8 M€ est ainsi envisagé. Certes, c’est loin des 17 M€ déboursés par le Barça en 2015 pour l’arracher à Séville mais cela représenterait une première avancée dans un dégraissage plus que compliqué.