Depuis le 10 juillet dernier et l’officialisation du transfert de Cristiano Ronaldo à la Juventus, le Real Madrid a perdu sa référence offensive. Un départ qui laissait penser que la Casa Blanca allait s’activer pour frapper enfin très fort sur le mercato après plusieurs campagnes de recrutement sans grosses têtes d’affiche, relançant ainsi de plus belle le feuilleton Neymar. Un mois et demi plus tard, c’est finalement l’attaquant de l’Olympique Lyonnais Mariano Diaz (25 ans) qui sera le seul et unique renfort offensif des Merengues cet été (arrivé à Madrid cet été, le Brésilien Vinicius Junior a été acheté la saison dernière).

Une arrivée saluée par l’ensemble des socios merengues, ravis du retour au bercail de l’ancien goleador du Real Madrid Castilla (30 buts en 40 matches). Cependant, une question se pose. Sans vouloir faire injure à Mariano Diaz, pourquoi la Casa Blanca n’a-t-elle pas recruté un nom bien plus ronflant pour pallier le départ de CR7 ? Raisonnable sur le marché des transferts depuis plusieurs saisons, le champion d’Europe en titre ne fait plus de folies sur un joueur depuis les 80 M€ investis sur James Rodriguez en 2014. Cet été, Madrid avait donc le temps et les liquidités pour se faire plaisir. Mais selon Marca, le coup Mariano Diaz est loin d’être une spécialité de fin de mercato, à savoir un panic buy.

Mariano Diaz, un renfort qui colle

Avec deux buts chacun marqués en autant de matches de Liga, Karim Benzema et Gareth Bale ont rassuré les dirigeants madrilènes. L’idée de Julen Lopetegui était donc de trouver un joueur pouvant endosser le rôle de doublure de Benzema, le nouveau coach merengue ne comptant pas sur Borja Mayoral. Auteur de 18 buts en Ligue 1 pour sa première saison en tant que titulaire au sein d’une équipe première, Mariano peut-il se satisfaire d’un tel rôle ? Interrogé par la Cadena SER, Manolo Romero - l’homme qui a découvert Mariano Diaz - n’a aucun doute. « Il doit encore progresser quand il est associé à un autre attaquant. Mais il va accepter d’évoluer dans l’ombre de Benzema avec qui il est ami. C’est d’ailleurs lui qui a fourni à l’OL un joli compte-rendu sur Mariano. C’est un madridista au plus profond de lui, il va tout donner pour le Real Madrid ».

Autre argument plaidant en faveur d’un retour au bercail du joueur : Mariano connaît le Real comme sa poche et n’a pas besoin de s’adapter à la Liga, même s’il n’a pas énormément joué avec l’équipe première (8 matches). Autant d’atouts, sans oublier un prix d’achat plus qu’abordable pour un club comme le Real (22 M€), qui ont donc fait la différence. Et surtout qui ne viennent pas chambouler les plans de la Casa Blanca pour son futur. En effet, Marca rappelle que si le Paris Saint-Germain a rembarré son homologue merengue cet été dans le dossier Neymar, le Real compte bien revenir à la charge dans un an. Et avec Benzema et Mariano dans ses rangs, le géant espagnol n’aurait pas à se soucier d’une éventuelle guerre d’ego.