Après ce match nul 1-1 à Bollaert, tout se jouait ce soir du côté du stade Gaston Gérard. Et avec un quart d’heure de retard au coup d’envoi à cause de problèmes techniques dans les tribunes, c’est finalement l’équipe locale qui l’a emporté. Sans Runarsson, blessé à l’échauffement, et avec un Kaba aligné en pointe de l’attaque, alors qu’il manquait notamment Leca dans les cages en face, Dijon s’est imposé 3-1. La rencontre démarrait sur une bonne domination dijonnaise, mais il n’y avait pas énormément d’occasions à se mettre sous la dent. Jusqu’à ce but de Naïm Sliti. Le Tunisien repiquait dans l’axe et décochait une belle frappe, imparable pour Vachoux (1-0, 28e).

Mais les Bourguignons allaient être punis sur l’une des rares offensives lensoises. Sur un bon coup franc botté par Bellegarde, Jean-Kévin Duverne s’élevait au-dessus de la défense rivale et expédiait le cuir au fond des filets dijonnais d’une tête puissante (1-1, 39e). De quoi enflammer la rencontre ? Clairement pas, puisque le rythme, déjà pas franchement élevé, baissait encore plus, comme si les deux équipes craignaient d’encaisser le prochain but. On avait beaucoup de déchet technique des deux côtés, et pratiquement pas d’occasions à se mettre sous la dent.

Il n’y aura que deux promus cette saison

A défaut de pouvoir faire mal dans le jeu, les Dijonnais profitaient d’une grosse erreur de Vachoux. Le portier lensois s’emmêlait les pinceaux balle au pied devant ses cages, Kaba lui subtilisait le cuir et jouait en retrait pour Wesley Saïd qui n’avait qu’à le pousser au fond (2-1, 70e). Une énorme erreur de celui qui jouera à Orléans la saison prochaine... Les Sang-et-Or réagissaient instantanément avec ce coup franc de Chouiar qui s’est envenimé après avoir touché le mur, mais Allain répondait présent (73e). Les Lensois se sont mis à pousser, mais on sentait les Dijonnais plutôt sereins, avec un Sliti toujours aussi à l’aise.

Le Tunisien s’offrait même un doublé, pliant la rencontre, en toute fin de temps réglementaire. Profitant d’une mauvaise sortie de Vachoux qui butait sur Fortes, il signait le but du maintien (3-1, 90e). Le défenseur lensois a d’ailleurs quitté la pelouse sur civière, plutôt amoché. Après une année très compliquée et une place de barragiste assurée lors de la toute dernière journée de la saison régulière, l’équipe entraînée par Antoine Kombouaré sera donc toujours présente en première division à la reprise en août prochain. Les Lensois pourront cependant être fiers de leur parcours, eux qui ont terminé à la cinquième place de la Ligue 2 et ont montré un excellent visage face à une équipe de Ligue 1.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10