Coté en Bourse, l’OL Groupe vient de publier ses comptes suite au conseil d’administration de ce mardi. Au sortir du premier semestre de la saison 2018/19, les Gones présentent leur plus haut niveau historique de produit des activités (168,4 M€, + 14%). L’excédent brut d’exploitation bat aussi des records, avec 53,9 M€ (+ 31%), tandis que le résultat opérationnel est en pleine progression, avec 26,3 M€ (+ 67%), et le résultat net s’élève à 14,8 M€. Les capitaux propres s’établissent eux à 275,5 M€

Les perspectives sont tout aussi bonnes pour la suite de l’exercice, puisque les hommes de Bruno Genesio poursuivent leur parcours en Ligue des Champions et en Coupe de France, ce qui générera des revenus supplémentaires en billetterie et droits TV. Par ailleurs, le club rhodanien n’a pas vendu en janvier et pourrait se rattraper une fois l’été venu.

Un chiffre d’affaires de 400 M€ d’ici 5 ans !

Avec un effectif valorisé à hauteur de 476,1 M€, les pensionnaires du Groupama Stadium (formidable outil permettant de générer des revenus annexes grâce à des réunions, séminaires et autres concerts) pourraient réaliser quelques juteuses opérations lors du mercato à venir (Nabil Fekir disposait déjà d’un bon de sortie au sortir la saison passée, Tanguy Ndombele et Houssem Aouar sont courtisés de toutes parts).

De quoi voir venir pour les Olympiens, qui annoncent un objectif clair d’ici 5 ans. « Dans le cadre de ce plan stratégique à 5 ans, le Groupe se fixe pour objectif de réintégrer le top 20 des clubs européens au niveau économique, via une croissance de l’ensemble de ses lignes de revenus et d’atteindre un niveau de produits des activités de l’ordre de 400 M€ », peut-on lire sur le communiqué officiel. Jean-Michel Aulas et l’OL ne manquent pas d’ambition !