Privé de Timothée Kolodziejczak (suspendu) et Neven Subotic (blessé), Jean-Louis Gasset alignait Pierre-Yves Polomat à la gauche de sa défense. L’entraîneur des Verts faisait également confiance à Valentin Vada et Robert Beric, préférés à Youssef Aït Bennasser et Arnaud Nordin. Dans un Chaudron bouillant, il ne fallait que quelques secondes à l’ASSE pour trouver la faille dans une défense toulousaine privée de Christopher Jullien. Trouvé par Rémy Cabella, Pierre-Yves Polomat délivrait un caviar pour Robert Beric qui n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets de Baptiste Reynet (1-0, 2e). Déjà, Geoffroy-Guichard laissait exploser sa joie.

Dans une forme étincelante, Loïc Perrin et ses coéquipiers réalisaient dix premières minutes de très haut niveau. Au terme d’une action superbement construite entre Romain Hamouma et Wahbi Khazri, le buteur slovène des Verts doublait la mise (2-0, 9e). Le tsunami vert déferlait sur la cage des Violets, qui devaient leur salut à leur gardien, qui sortait un arrêt de grande classe pour empêcher Wahbi Khazri d’offrir un troisième but au club du Forez (13e). Tout allait beaucoup trop vite pour les hommes d’Alain Casanova. La seule frayeur dans la défense stéphanoise intervenait sur une incompréhension entre William Saliba et son gardien, qui offrait un coup-franc indirect à quelques mètres du but au TFC. Quelques années après avoir marqué sur une situation similaire avec les Verts, Max-Alain Gradel se heurtait cette fois à Stéphane Ruffier (24e).

Stéphane Ruffier éteint les ardeurs toulousaines

Arrivé à la demi-heure, Rémy Cabella profitait d’une imprécision de Yannick Cahuzac pour filer au but avant d’être stoppé par Gen Shoji, alors en position de dernier défenseur. Jérémy Stina, arbitre de cette rencontre, ne bronchait pas (30e). Une bonne nouvelle pour le Téfécé, qui réalisait ensuite un bon dernier quart d’heure, sans toutefois solliciter le dernier rempart forézien. Au retour des vestiaires, la première occasion était à nouveau pour les Verts, mais Baptiste Reynet repoussait des poings la frappe de Romain Hamouma (48e). La véritable occasion chaude de ce début de seconde période était à mettre au crédit des visiteurs, qui poussait Stéphane Ruffier à la parade par l’intermédiaire de Yaya Sanogo (55e). Bien mieux, les Toulousains obtenaient un peu plus tard un penalty logique après une faute de Mathieu Debuchy. Max-Alain Gradel s’élançait... et échouait face à un Stéphane Ruffier définitivement toujours très inspiré face au TFC (77e).

La suite de la rencontre était marquée par Baptiste Reynet, qui permettait à ses coéquipiers de limiter la casse. L’ASSE s’imposait finalement deux buts à zéro grâce au doublé de Robert Beric. Un succès, le troisième consécutif, qui met l’Olympique de Marseille sous pression. L’OM, qui reçoit Nantes ce soir, a pour le moment cinq points de retard sur les hommes de Jean-Louis Gasset.