Après les victoires de Marseille et Monaco, et en attendant la rencontre du PSG, l’OL ouvrait sa saison avec la réception d’Amiens. L’occasion était belle pour lancer la saison dans un Groupama Stadium pas plein mais gorgé de soleil. Après la présentation de la Coupe du Monde par Nabil Fekir, lequel prenait la direction des tribunes car encore trop juste, les Gones évoluaient en 4-4-2 losange. Une recrue débutait. Dubois commençait à droite de la défense alors que Memphis prenait place derrière le duo d’attaque composé de Traoré et Mariano. Amiens lui démarrait dans un 4-3-3, avec Traoré un cran plus haut au milieu que la paire Gnaoré-Fofana. La recrue colombienne Juan Otero démarrait sur le côté droit.

Les choses se présentaient plutôt bien pour l’OL. Certes, tout n’était pas parfait mais le club local dominait ce début de rencontre sans être mis en danger. Il fallait juste un peu de vigilance de la part de Gorgelin devant Konaté (7e). Gurtner lui réalisait un premier arrêt sur un tir croisé de Dubois (14e), avant de remporter son duel face à Bertrand Traoré (22e). Le Burkinabé tiendra sa revanche quelques instants plus tard d’une frappe vicieuse qui passait entre les jambes de Dibassy notamment (1-0, 24e). L’ancien de l’Ajax faisait des misères au pauvre Lefort et c’est encore en dribblant le latéral gauche qu’il mettait une nouvelle fois Gurtner à contribution. Le portier sortait la frappe d’une main gauche ferme (28e).

Un Lyon supérieur qui se fait peur

Les Picards se défendaient avec leurs armes mais ils ne montraient pas grand-chose non plus. Il y avait bien cette occasion pour Mendoza, dont l’enchaînement se terminait par une lourde frappe au-dessus de la barre (19e), tandis que le coup-franc d’Otero ne surprenait pas Gorgelin, bien sorti avec les poings (38e). A la pause, l’OL menait logiquement au score mais n’avait qu’une petite avance. Et par le passé, l’équipe de Genesio a déjà montré qu’elle pouvait s’écrouler en seconde période. Les Lyonnais remettaient le contact au retour des vestiaires, à l’image de cette tête hors cadre signée Mariano (48e). Seulement, cette bonne période ne durait pas et Amiens profitait des erreurs adverses.

A trois reprises, les Picards étaient tout proche d’égaliser. Konaté ne pouvait reprendre ce centre d’El Hajjam (66e), puis Cornette s’appuyait sur Mendoza avant de placer un plat du pied qui passait à quelques centimètres du poteau (68e). Enfin, Gnahoré échouait face à Gorgelin (70e). Amiens n’a pas réussi à concrétiser son temps fort et le payait cash. Après un premier coup-franc cadré (73e), Memphis s’essayait une seconde fois et trouvait cette fois-ci la lucarne (2-0, 75e). Mendoza tentait de sonner la révolte avec ce tir un peu faiblard (80e) mais ça ne suffisait pas et l’OL réussit son entrée en matière.

Le live de la rencontre à revivre ici.