Une fois n’est coutume, des matches de Ligue 1 se jouaient ce mercredi soir. Guingamp et Rennes rattrapaient la rencontre qu’ils n’avaient pu jouer lors de la 18e journée tandis que Toulouse-Lyon, Nîmes-Nantes et Monaco-Nice comptaient pour la 17e journée. Focalisons-nous dans un premier temps sur la rencontre entre le TFC et l’OL. Les Rhodaniens allaient vite être cueillis à froid en Garonne puisque suite à de nombreux coups de pied arrêtés, Jimmy Durmaz envoyait une frappe qu’Anthony Lopes ne pouvait que repousser sous sa barre transversale (1-0, 12e). C’est ensuite que les hommes de Bruno Genesio reprenaient leur entreprise vers l’avant.

Mais rien n’était simple et Baptiste Reynet n’avait pas vraiment à s’inquiéter. Lucas Tousart, de loin, manquait sa tentative qui s’envolait dans les airs (26e), François Moubandje contrait ensuite une reprise de Tete (29e). Entre temps, Corentin Jean tentait de mettre à l’épreuve Anthony Lopes, sans succès (28e). Le portier toulousain n’avait toujours rien à se mettre sous la dent puisque Traoré plaçait une tête de peu à côté (36e) et Christopher Jullien repoussait de fort belle manière en taclant une frappe d’Houssem Aouar (41e). Juste après le coup de sifflet, renvoyant les deux formations aux vestiaires, Cahuzac et Depay s’écharpaient un peu, les deux écopaient alors d’un carton jaune.

Patrick Vieira et Thierry se quittent sur un nul

Au retour des vestiaires, Alain Casanova se doutait bien que les siens allaient souffrir. C’était bien vu, mais malgré la déferlante, l’OL n’arrivait pas à se montrer dangereux. La malédiction était du côté de Lyon ce mercredi. Sur une belle remise de la tête de Traore, Houssem Aouar, seul, ne parvenait pas à cadrer sa reprise (56e). Sauf qu’à la 70e minute, l’OL n’avait toujours pas cadré une frappe. Et Toulouse qui ne proposait rien du tout allait même doubler la mise, sur un contre, Dossevi centrait et le cuir était contré par la main de Denayer après visualisation de la VAR (73e). Jimmy Durmaz s’offrait un doublé (2-0, 74e). Sauf que dans la foulée Fekir, entré en jeu peu avant, offrait un amour de ballon à Moussa Dembélé qui battait enfin Reynet (2-1, 76e). Nabil Fekir avait décidé de faire basculer le match. Sur une merveille de coup franc, l’international français trouvait la lucarne de Reynet (2-2, 87e). Dans cette rencontre un peu folle, l’arbitre donnait sept minutes de temps aditionnel. Malgré cela et beaucoup de tension, les Rhodaniens ne parvenaient pas à arracher la victoire. Score final deux buts partout.

Dans les autres rencontres de la soirée, nous avions le droit à deux derbies. Le premier opposait Guingamp à Rennes et la vérité d’un derby pour Rennes n’est pas la même d’une journée à l’autre ! En effet, alors que les hommes de Julien Stephan s’étaient imposés contre Nantes (1-0), ils se sont inclinés contre Guingamp ce mercredi soir sur le score de deux buts à un grâce à des réalisations d’Eboa Eboa de la tête sur corner juste avant la pause (40e) puis un but de Lucas Deaux juste avant l’heure de jeu (59e). La réduction de l’écart d’Mbaye Niang (86e) ne changeait rien.

Nice de son côté, faisait le court déplacement en Principauté pour affronter Monaco. C’était aussi l’occasion pour Thierry Henry et Patrick Vieira de se retrouver. En première période, Nice à tout connu. Ils ont ouvert le score par Saint-Maximin (30e) avant de voir Sacko se faire exclure juste avant la pause (45e +2). Au retour des vestiaires c’était relativement différent puisque Badiashile, du haut de ses 17 ans, décidait d’égaliser sur un corner de Rony Lopes (50e). Mais la VAR frappait à nouveau. L’arbitre, avec son aide, confirmait une faute de Badiashil sur Atal. Sauf que Benaglio s’interposait devant Saint-Maximin (77e). Dans l’ultime rencontre de la soirée, Nîmes est venu à bout de Nantes par un but d’Alakouch (65e), à noter que Coulibaly a été exclu pour deux cartons jaunes (2e et 45e +1).

Revivez le filme de la rencontre entre Toulouse et l’OL sur notre live commenté.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10