« Le Stade Rennais F.C. annonce qu’Olivier Létang quitte la présidence exécutive du club. François-Henri Pinault, l’actionnaire du Stade Rennais FC depuis 1998, remercie Olivier Létang de son engagement et de sa contribution à la belle trajectoire du club depuis son arrivée en novembre 2017. Avec Olivier Létang, le Stade Rennais a franchi de nouvelles étapes dans sa progression. L’épopée européenne et la victoire de la Coupe de France 2019 resteront dans nos mémoires. Le club peut s’appuyer sur de solides équipes pour poursuivre la saison en cours dans les meilleures conditions. En attendant la nomination du nouveau dirigeant, Jacques Delanoë, actuel président du conseil d’administration, assurera ces fonctions. »

Vendredi après-midi, le Stade Rennais révélait le départ de son président Olivier Létang via un communiqué officiel. Une éviction soudaine qui a suscité l’incrédulité des joueurs mais aussi des supporters du club breton. Les multiples divergences d’opinions entre Létang et son entraîneur Julien Stéphan auraient précipité le départ soudain de l’ancien directeur sportif adjoint du PSG. Son omniprésence dans toutes les composantes du club mais aussi sa faculté à ne pas respecter les principes économiques rennais ont également été citées comme griefs retenus à l’encontre du principal protagoniste.

La famille Pinault clarifie les choses

Une décision prise par François-Henri Pinault actionnaire majoritaire du SRFC. A peine 24 heures après le limogeage d’Olivier Létang, la famille Pinault est sortie du silence. Celle-ci a tenu à rétablir certaines vérités sur ce dossier brûlant. Le clan Pinault confirme à Ouest-France en préambule que cette séparation « s’est faite en bonne intelligence », avant de préciser qu’une telle décision avait été rendue inéluctable suite à une divergence sur le mode d’organisation du club mais aussi par la relation plus que froide entretenue par Julien Stéphan et Olivier Létang. Enfin, son omniprésence à tous les étages du club a fini par irriter ses collaborateurs.

Le désormais ex-président rennais était également suspecté d’avoir mis en péril les finances du SRFC. La famille Pinault dément fermement cette version des faits. « Le départ d’Olivier Létang n’est absolument pas lié à des malversations financières contrairement à ce qui a pu être relayé dans certains médias. Les finances du club sont saines, » réplique ainsi l’actionnaire majoritaire du Stade Rennais. L’intervention médiatique du clan Pinault s’achève avec le cas Jacques Delanoë nommé président intérimaire. « Jacques Delanoë n’a jamais intrigué, comme on a pu le lire. Il a accepté de prendre le poste de président par intérim, le temps de trouver un nouveau président. » Voilà qui a le mérite de clarifier les choses...