« On a 5 joueurs ciblés, qui seraient un vrai plus, un vrai renfort pour l’équipe. L’objectif, c’est de renforcer l’équipe, pas de produire des effets d’annonce, ni pour contenter le public ou autre. J’ai plutôt envie d’avoir un joueur capable de jouer sur le côté ». Vendredi en conférence de presse, Bruno Genesio détaillait ses envies pour le mercato hivernal. Pas de nom, disait-il mais la presse s’en est chargée en évoquant par exemple la piste Filip Djordjevic, démontée un peu plus tard par le président Jean-Michel Aulas.

Nous vous avons relayé puis confirmé, par le biais de son agent, la piste menant à Jonathan Cafu, l’attaquant de Ludogorets Razgrad. Nicolas Pépé a également fait l’objet d’une offre, même si les discussions avec Angers apparaissent compliquées. L’OL multiplie les dossiers et selon nos informations, le club rhodanien a pris la température au sujet d’un grand espoir du football, le Jamaïcain Leon Bailey.

Des gros poissons sur Bailey

En effet, selon une source proche du joueur âgé de 19 ans, l’OL a exprimé un intérêt et pourrait tenter sa chance au cours des prochaines semaines. Là encore, il s’agit d’un dossier complexe. Car la concurrence risque d’être rude. Bailey a tout pour plaire aux cadors européens, avec sa vitesse et ses dribbles percutants. Il dispute actuellement sa deuxième saison avec le Racing Genk et est déjà sur les tablettes des plus grands clubs anglais. Monaco a également coché son nom, toujours à l’affût des meilleurs joueurs européens.

Forcément, un talent coûte cher et Genk espère en récolter une vingtaine de millions d’euros. Si Jean-Michel a parlé d’un effort financier, sera-t-il prêt à investir une telle somme sur le mercato hivernal pour couvrir l’absence de Ghezzal, parti à la CAN (et toujours en fin de contrat en juin prochain) ? Fin décembre 2016, Leon Bailey laissait lui une part d’incertitude sur son avenir. « Pour être honnête, je ne sais pas encore ce qui va m’arriver durant le prochain mercato. Nous devons encore parler avec le staff de Genk et mon management. À ce stade, rien n’est encore décidé. C’est vrai que je souhaite le meilleur pour ma carrière et il me faut du temps pour y réfléchir », disait-il. Les jours sont désormais comptés s’il veut changer d’air.