Arrivé pour près de 14 M€ la saison passée en provenance de l’AS St-Étienne, Bafé Gomis a effectué une saison très moyenne (quinze buts toutes compétitions confondues) avec l’Olympique Lyonnais. Une déception pour un joueur d’un tel prix et au potentiel si énorme. Dans un contexte économique difficile, les dirigeants rhodaniens songeraient à lui pour dégager quelques liquidités pour le recrutement d’un attaquant.

Si l’attaquant international tricolore ne rejoindra pas Fenerbahçe qui avait pourtant proposé près de 13 M€ pour s’offrir ses services, ce regain d’intérêt pour Gomis a donné des idées à Jean-Michel Aulas qui pourrait se servir de l’indemnité de son transfert pour attirer dans ses filets un autre buteur international français. Selon L’Équipe, il s’agirait d’André Pierre Gignac. Mais l’affaire est loin d’être entendue.

Non seulement il faudra trouver un club susceptible d’intéresser Bafé Gomis mais cette formation devra être capable d’aligner les 13 M€ demandés par les dirigeants lyonnais qui ne veulent pas brader l’ancienne panthère stéphanoise. Interrogé par le quotidien sportif, le président du TFC, Olivier Sadran reste inflexible sur l’indemnité de transfert de son protégé qu’il estime toujours être de 15 M€. « Si quelqu’un donne le prix, il part avec. Gignac c’est 15 M€ net. N’oublions pas que nous devons 22 % de la somme du transfert à Lorient. » L’OL qui songe commencer les négociations avec une proposition de l’ordre de 10 M€ est bien loin du compte et pourrait se casser les dents sur ce dossier, comme a pu le faire l’OM ces dernières semaines...

Dans le même thème :

- OL : une proposition à deux chiffres pour Gomis

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10