La dernière journée de la phase aller de Ligue 1 va se jouer ce samedi et, quoi qu’il arrive, le Paris SG sera premier du championnat de France et l’Olympique de Marseille sera forcément son dauphin. La question qui se pose, pour l’OM en tout cas, est de savoir si le club entraîné par André Villas-Boas pourra tenir le rythme et donc se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue des Champions. Pour cela, il faudra être bien attentif au mercato hivernal et voir si Andoni Zubizarreta amènera d’autres joueurs pour venir garnir les rangs marseillais.

Mais, on le sait, il n’y a pas d’argent dans les caisses de l’OM et le directeur sportif espagnol devra avant tout trouver des portes de sortie aux gros salaires du club qui n’ont pas fait une grosse impression dans cette première moitié de saison. On pense notamment à Kevin Strootman, déjà poussé vers la sortie l’été dernier. Mais la tâche s’annonce ardue puisqu’il ne faudra pas trop s’affaiblir et donc éventuellement amener un peu de sang neuf.

La concurrence est rude

André Villas-Boas commencerait donc déjà à regarder un peu partout afin de dénicher de bonnes affaires. Selon les informations du Sun, le Portugais scruterait avec attention un championnat qu’il connaît bien pour avoir entraîné Chelsea et Tottenham, la Premier League. Selon le tabloïd, Sidnei Tavares, jeune élément portugais de Leicester et cousin de l’ancien mancunien Nani, serait une piste sérieuse pour renforcer les éléments offensifs de l’Olympique de Marseille.

Alors que le milieu de terrain de 18 ans a signé l’été dernier pour deux ans pour les Foxes, espérant que Brendan Rodgers lui donne sa chance, il pourrait déjà quitter le club. Inquiet du Brexit (il ne possède qu’un passeport portugais) et surtout du fait de ne pas avoir eu sa chance avec l’équipe première, il se poserait actuellement des questions. L’OM serait disposé à payer pour celui qui a marqué cinq buts et délivré trois passes décisives en dix matches avec les moins de 18 ans de Leicester, dont il est capitaine, afin de doubler une rude concurrence que représentent le Paris Saint-Germain, le Borussia Dortmund, la Juventus, le Napoli, l’Atletico Madrid, la Roma.