Edinson Cavani n’était pas dans le groupe du Paris Saint-Germain pour affronter de nouveau l’AS Monaco mercredi soir au stade Louis II. Mais l’Uruguayen, officiellement resté dans la capitale pour une gêne au niveau de l’aine, a été objet des discussions d’après-match malgré son absence et la victoire 4-1 de ses coéquipiers. La raison ? L’insistance de l’Atlético de Madrid pour se l’offrir dès le mois de janvier, comme le rapporte la presse espagnole. Cette dernière avait d’ailleurs vite interprété la non-convocation du joueur de 32 ans comme un signe clair de sa volonté de partir.

En Principauté, sur Canal Plus, Thomas Tuchel a lui confirmé que son attaquant était bien blessé. « Il est blessé, j’étais avec lui et le docteur hier. Après l’entraînement, il a senti quelque chose dans le pubis et ce n’était pas possible qu’il soit avec nous et c’est tout. » Relancé sur sa position quant à l’avenir de l’Uruguayen, l’entraîneur allemand s’est montré clair. Il ne veut pas le voir partir. « Non, non ! Est-ce que c’est mieux pour nous pour atteindre notre but avec lui au PSG... Clairement, oui ! »

Thiago Silva veut le voir rester

Cela n’empêche pas Tuchel de faire d’Icardi sa solution numéro 1 pour accompagner Kylian Mbappé sur le front de l’attaque, bien aidé il est vrai par les nombreuses indisponibilités de Cavani. Et les coéquipiers du meilleur buteur de l’histoire du club là-dedans ? Interrogé en zone mixte sur le sujet, le capitaine Thiago Silva a livré la position du vestiaire parisien.

« Je crois que Leo a déjà parlé de cette situation. Bien sûr que pour une équipe comme le PSG qui pense à de grandes choses dans la saison, il faut garder Edinson. Il continue à être notre matador. Malheureusement, il revient de blessures importantes. Chaque fois, il ressent des blessures qui font peur aux joueurs. Il perd un petit peu la confiance. Mais nous dans le groupe, on a toujours confiance en ce garçon, qui est spécial pour le club. J’espère qu’il va rester jusqu’à la fin », a lancé le défenseur central brésilien, dans la même situation contractuelle que son coéquipier. Le PSG retient donc Cavani, qui aura peut-être l’occasion d’exprimer publiquement ses envies d’ici le 31 janvier.