- Diego Forlan

Oui, Diego Forlan aurait pu dire un jour « Qui s’y frotte s’y pique ». Malheureusement pour l’ASNL, le talent de l’Uruguayen ne sera pas détecté. Il ne s’agit pas là de blâmer les dirigeants nancéiens de l’époque. Nous sommes en 1995 et le jeune Diego, alors âgé de 16 ans, débarque au centre d’entraînement de Nancy, alors en seconde division française. « Diego n’a pas été gardé par le centre de formation. Cette histoire est passée inaperçue, elle est pourtant surprenante. Il a dû arriver en novembre. Il a passé environ cinq mois ici. Ça se voyait qu’il avait de grosses qualités techniques et d’efficacité devant le but. Les dirigeants vous diront que c’est lui qui est parti, mais la vérité c’est qu’ils n’en ont pas voulu. Pour eux, il n’avait pas assez la gnaque », racontait Abdeslam Ouaddou il y a quelques mois. La suite est connue. Après un passage à Independiente, Forlan s’envole pour Manchester United, explose définitivement à Villarreal et enchante depuis 2007 les supporters de l’Atlético Madrid et évidemment de l’Uruguay.

- Oscar Cardozo

À défaut d’avoir dégoté Forlan en 1995, Nancy a tenté de débaucher l’attaquant paraguayen Oscar Cardozo en 2007. Alors au Newell’s Old Boys, le buteur vient de réaliser une superbe saison, avec un total de 21 buts en championnat. Nancy s’intéresse à lui et noue des contacts avec le club argentin. Mais la concurrence est bien rude avec des prétendants comme River Plate et le Benfica Lisbonne. C’est le club portugais qui empochera la mise, en payant le prix fort de 11 M€. Inaccessible pour les finances lorraines. L’ASNL aura au moins tenté le coup.

- Lucas Barrios

Peut-être l’un des plus grands regrets de ces dernières années pour les dirigeants nancéiens. Longtemps, on a cru que le transfert allait être bouclé. Nous sommes au mercato hivernal 2009 et Nancy se cherche un buteur capable de réveiller une attaque amorphe. La cible se nomme Lucas Barrios, un Argentin méconnu qui empile les buts avec le club chilien Colo Colo. Mais les tractations interminables avec les dirigeants chiliens vont avoir raison de la volonté lorraine. Face aux exigences financières de Colo Colo, l’ASNL rebrousse finalement chemin alors que le joueur était prêt à franchir le pas. C’est finalement le Borussia Dortmund, qui, l’été suivant, signera l’Argentin. Ce dernier, après un départ hésitant, a trouvé la bonne carburation, et en un peu plus d’une saison, il a déjà inscrit 23 buts en 41 rencontres de Bundesliga. Vous avez dit dommage ?